En ce moment
 

Le géopark Famenne-Ardenne vient d'être reconnu par l'Unesco: la région attend Chinois, Américains et Allemands de pied ferme!

Une nouvelle qui va donner un petit coup de pouce au tourisme wallon. Le Géopark Famenne-Ardenne vient d’être reconnu par l’Unesco. Ce territoire s’étend sur 8 communes à la frontière des provinces de Luxembourg et de Namur. Son territoire géologique est désormais reconnu mondialement.

Le Géopark Famenne-Ardenne, un vaste territoire belge est aujourd’hui reconnu par l’Organisation des Nations-Unies. 

Le relief particulier s’étend sur huit communes et fait 911 kilomètres carrés, soit 3% de la surface du pays. 

Ce qui a surtout séduit les experts internationaux, c’est la géologie de la région.

"Depuis 380 millions d’années, la nature a bien travaillé la région dans laquelle nous nous trouvons", explique Ewa Krywko, responsable des grottes de Han. "Elle a façonné beaucoup de grottes. La densité des grottes qui se trouvent sur ce terrain relativement petit, c’est remarquable."


Une aubaine pour le tourisme

Ce label Unesco est une aubaine pour le tourisme. L’espoir des responsables du projet est d’attirer d’ici 4 ans 10% de visiteurs en plus dans la région.

"Quand vous avez des parcs nationaux aux Etats-Unis, c’est le fait d’avoir ce label de "parc national" qui fait qu’il y a plus de visiteurs", observe Albert Joris, directeur d’exploitation du domaine des Grottes de Han. "Donc je pense en effet qu’on peut toucher d’autres personnes."


"On a relativement peu d’Allemands, d’Anglais, d’Américains, de Japonais, de Chinois", souligne Alain Petit, directeur de l’ASBL "Géopark Famenne-Ardenne". "Je pense qu’à travers le réseau mondial des géopark , on va pouvoir créer des contacts, mais aussi bénéficier d’une visibilité média sur des pays où on est très peu présents pour l’instant."


Vers où diriger la foule?

Un nouvel outil de communication pourrait permettre d’emmener les touristes dans des villages, dans des sites, moins connus du grand public.
Des belvédères vont être installés dans plusieurs carrières.

"Il y aura une réflexion à faire", remarque Sophie Verheyden, membre de l’asbl "Géopark Famenne-Ardenne". "Vers où on dirige ces touristes ? Quels sont les géosites qui peuvent supporter de nombreuses personnes ? Quels sont les géosites qui devront être préservés de la foule ?"

France, Canada, Brésil, Tanzanie… Il existe 140 Géopark Unesco à travers le monde.
Celui de Famenne-Ardenne est le seul de Belgique!

Vos commentaires