En ce moment
 
 

Une première en Belgique: le club de tir d'Arlon se dote d'un stand à deux étages

 
 

Le club de tir d’Arlon vient d’ouvrir un tout nouveau stand de tir. Il a une particularité unique en Belgique mais également en France et en Allemagne : le stand est sur deux étages. 

Le projet de la rénovation du stand de tir devenu vétuste a été lancé il y a 10 ans. Et désormais, les adeptes du tir sportif disposent d’une infrastructure flambant neuve et dernier cri qui pourra accueillir, au minimum, des compétitions nationales, voire internationales. 

Les 10 nouveaux postes de tir à 50 m complètent les stands à 10 et 25 mètres présents jusqu’ici. Les 2 étages ont aussi été insonorisés pour moins de bruit et de résonance lors des tirs.

"C'est magnifique", s'extasie Pol Lepage, président du club. "C'est vraiment le top dont on pouvait rêver. Je pense que c'est un des plus beaux stands à 50 mètre sen Belgique et ça nous permet de nous entrainer dans des conditions optimales."

Pour acquérir de telles infrastructures, le club a cassé sa tirelire et a pu compter sur de l’aide extérieure. Le montant des travaux un peu plus de 900 000€, la bonne moitié subsidiée par Infrasports. Le reste, par la commune d’Arlon et le club. 

D’après son président, le club arlonais a toujours eu une ardeur d’avance. Par le passé, il a été le premier club belge à créer une école de tir pour les jeunes, à encourager la mixité dans un sport encore trop souvent réservé aux hommes, et à carrément ouvrir une école de tir sportif féminin.

En plus d’être en avance sur les idées, le club ardennais se veut être à la pointe de la technologie. Il est aussi le premier à proposer des lignes de tir électroniques pour remplacer les cartons. Chaque tireur ayant à ses côtés un écran de contrôle pour visualiser en direct ses résultats. Plus besoin donc d’interrompre les tirs ou de traverser le stand pour connaitre son résultat. Tout s’affiche en instantané à l’écran grâce à un système de capteurs tout autour de la cible, reliée à l’écran du tireur et qui situent le tir sur la cible. Du matériel qui équipe désormais aussi les 10 lignes de tir à 50 mètres.

Le club arlonais compte aujourd’hui plus de 150 affiliés. Des sportifs qui espèrent marcher un jour sur les traces de la tireuse arlonaise Anne Goffin qui a représenté la Belgique à plusieurs jeux olympiques de Montréal 1976, Seoul 1988 et Barcelone en 1992.


 




 

Vos commentaires