En ce moment
 
 

Inondations: des bénévoles nettoient les berges du cours d'eau à Rochefort

 
Inondations de la mi-juillet 2021
 

Ce mercredi matin, des dizaines de bénévoles ont retroussé leurs manches pour nettoyer les berges wallonnes. Des centaines de kilomètres ont été souillés par les inondations. Le travail est énorme, c'est pourquoi cette opération devrait être répétée jusqu'au septembre.

"Il y a des tout petits morceaux. On croit qu'on a fini, on n'a jamais fini, il y en a des milliers", dit Yves un bénévole. Des milliers de déchets se sont accumulées le long de la rivière. Alors depuis trois jours des bénévoles sont mobilisés ici sur les berges à Rochefort. L'opération est périlleuse..

"Traverser, c'est hors de question. On va être emporté. D'autant plus qu'on ne connait pas la hauteur de l'eau. Donc, moi, je fais super attention, je marche sur les bords. Mais évidemment c'est pas avec des hauts talons qu'il faut venir", raconte Didier, bénévole également.

En Wallonie, 202 communes ont été touchées par ces inondations, principalement le long des cours d'eau. Plusieurs milliers de kilomètres qu'il faut à présent nettoyer. "Notre initiative est vraiment de dégrossir le travail pour la suite parce qu'il y a encore tout un travail qui va devoir être fait à l'intérieur de rivières quand le courant aura diminué et que les berges seront plus stables", explique Audeline Keffer, responsable de projet à l'asbl Kaléo.

Un travail minutieux qui réserve parfois des surprises. "On a trouvé des photos, ils les gardent et ils essayent de trouver les gens pour leur redonner" dit Charly qui a participé aussi au nettoyage ce mercredi. "C'est aussi quelque chose d'émotionnellement très dur parce que c'est quand même des morceaux de vie qui sont partis comme ça", exprime Bruno qui a aussi enfilé ses gants ce matin pour éliminer les déchets.

Mais il y a aussi des déchets plus toxiques qui menace la faune et la flore : "Cela peut empoisonner nos eaux. Les petits bouts de plastique et de frigolite peuvent être ingérés par les animaux en pensant que c'est de la nourriture", expose Stéphanie Dessy, coordinatrice du contrat de rivière Lesse.

Chaque bénévole peut s'inscrire sur le site de l'ASBL Be Wapp.

Le nettoyage continuera demain et d'autres initiatives sont prévues jusqu'au mois de septembre.


 

 




 

Vos commentaires