En ce moment
 

Les grottes belges, comme celles de Couvin, sont très prisées en ce moment: "On se sent beaucoup mieux ici"

Alors que la vague de chaleur persiste, les visites de grottes belges sont une activité particulièrement appréciée. Reportage de Julien Crete et Guillaume Wils.

Le thermomètre dehors affiche 32 degrés, une chaleur accablante pour des visiteurs qui comptent s’offrir une bouffée de frais.

Dès l’entrée dans le site, une sensation de froid s’empare des curieux. Très vite, le mercure descend à 14 degrés. Un peu plus que d’habitude, mais de quoi soulager rapidement.

"On se sent beaucoup mieux ici, parce qu’il fait moins chaud, on est à l’aise. Il fait très bon et c’est agréable après une chaleur ainsi", confie une visiteuse. "C’est à venir voir en période de canicules", recommande-t-elle

Tout au long de l’exploration, une heure passée à 18 mètres sous terre, les visiteurs profitent d’explications précises quant à la formation des grottes. Le spectacle est partout et l’intérêt reste présent pour une majorité de visiteurs.


"Quand il fait très, très chaud, ils viennent surtout pour la température"

"Très souvent, ils me posent des questions, donc je me fais un plaisir d’y répondre à ce moment-là. Mais, quand il fait très, très chaud, ils viennent surtout pour la température", raconte Lisa Jacqemin, guide.

Particularité de la grotte de Neptune, le passage dans l’eau qui apporte encore un peu plus de frais. En cas de canicule, les visiteurs se pressent pour en profiter. 300 personnes par jour. Des records.

"Les gens veulent profiter du beau temps. Dès qu’il y a plusieurs très chauds, et bien c’est après qu’ils viennent chez nous, pour se rafraîchir", Véronique Laveyne, directrice des grottes de Neptune.

Les grottes resteront accessibles toutes les vacances, avec une certitude, une température ambiante qui ne remontera pas.

Vos commentaires