En ce moment
 
 

CAUCHEMAR sur la ligne Namur-Bruxelles après un vol de câbles: le trajet de Sylvie a duré près de 3 heures

Le trafic des trains a été interrompu mardi matin entre Namur et Gembloux à la suite d'un vol de câbles à Rhisnes, sur la ligne 161, avait indiqué peu avant 07h00 un porte-parole d'Infrabel. La police était sur place. La circulation a repris deux heures plus tard. Certains trains ont été supprimés ou déviés par la dorsale wallonne, principalement les trains IC vers Bruxelles et Luxembourg, ce qui a entraîné des temps de voyage interminables mettant à rude épreuve la patience des navetteurs. "Nous sommes des centaines dans le train de Namur vers Bruxelles qui devait démarrer à 6h41. Suite à des vols de câbles, il est 8h05 et nous sommes bloqués depuis 45 min sur une voie de garage à Moustier avec un contrôleur dépité au micro en attente de l'accord de démarrage de Bruxelles", témoignait un navetteur via le bouton orange Alertez-nous. "8h36. Après quasi 2 heures, le train Namur Bruxelles de 6h41 arrive enfin en gare de Gembloux. Ce n est pas gagné d'arriver aujourd'hui à Bruxelles. Devons nous applaudir ou en pleurer? À quand une solution anti-vol de câbles?", demandait un autre voyageur dépité.


Le trajet de Sylvie a duré quasi trois heures

Dans l’un des wagons, il y avait aussi Sylvie. Elle devait se rendre ce matin à Bruxelles pour suivre une formation, avec l’un de ses collègues.

"Nous sommes restés plus de deux heures dans le train en goguette, on a fait le trajet dévié par Jemeppe-sur-Sambre et Moustier. Nous sommes restés bloqués pendant 45 à 50 minutes à Moustier, on voyait les trains passer devant nous… On se demandait pourquoi pas nous ? A plusieurs reprises le contrôleur nous a tenus courant que Bruxelles ne donnait pas l’autorisation de démarrer… Et là il est exactement 9h20 et nous venons d’arriver à Bruxelles-Schuman. Tout le monde a pris des photos pour donner des preuves du retard aux employeurs", nous a-t-elle expliqué.

Le fameux vol de câbles a été découvert mardi matin à Rhisnes, entre Namur et Gembloux. Infrabel a d'abord cru a un dérangement d'aiguillage mais des câbles ont en réalité été sectionnés. On espérait la fin de ce type de vols avec l'arrestation récente d'une bande à Liège mais il semble qu'il faudra encore interpeller d'autres personnes.





"Pensez aux gens qui gagnent leur pain en se déplaçant en train"

"On est un peu énervé. On devait venir sur Bruxelles avec mon collègue pour suivre une formation et c’est la galère. Mais on s’est quand même bien amusé, on avait de chouettes voisins dans le wagon. Franchement, cela donne à réfléchir, si on va continuer à prendre le train ou plutôt venir en moto ou en voiture, dorénavant. Il y a un moment où on se dit stop: trouvez une solution. Mettez des surveillants, bétonner vos câbles mais faites quelque chose, pensez aux gens qui gagnent leur pain en se déplaçant en train, ce serait quand même chouette", conclut Sylvie.

Vos commentaires