En ce moment
 
 

Moisissures, infiltrations d'eau...: les 120 élèves de l'école de Basse-Enhaive vont faire leur rentrée ailleurs (vidéo)

Les 120 enfants de l’école communale Basse-Enhaive à Jambes ne pourront pas rentrer dans leur établissement en septembre. En cause de la moisissure dans le toit, qui est nocive pour la santé des enfants. En attendant les travaux, les élèves seront répartis dans les autres écoles de la ville de Namur.

Dans dix jours, Laurence Lenoble, la directrice de l’école communale des Plateaux d’Erpent accueillera quelques institutrices et élèves dans son établissement.

"On est heureux car nous avons des locaux inoccupés et on ne demande qu’à les voir remplis. Et ici, on a l’opportunité d’accueillir les maternelles de l’école de Basse-Enhaive", a-t-elle confié.

L’école de Basse-Enhaive est fermée. C’est les résultats de plusieurs expertises qui ont pointé du doigt des problèmes d’humidités et de moisissures qui sont apparus dans l’établissement. Cette fermeture est préventive.

"Pas de panique sur les conséquences de cette présence. Il n’y a pas d’effet rétroactif. Si vous quittez l’école, il n’y aucun danger. Mais lorsque que vous êtes dans l’école, il y a des petits risques respiratoires", explique Isabelle Bondroit, la responsable éducation pour la ville de Namur.

Conséquence, le 2 septembre, jour de rentrée, 120 élèves et leurs professeurs sont contraints d’investir de nouvelles classes à Erpent et à Heuvy.

Les institutrices, très attachées à leurs classes, vont devoir trouver de nouvelles habitudes. "C’est dur d’abandonner des bâtiments dans lesquels on travaille depuis 18 ans. C’est une école de quartier, familiale. L’émotion a été au rendez-vous, mais à présent les enseignantes sont dans l’action pour pouvoir recréer cette ambiance familiale ailleurs", a déclaré Murielle Prunier, la directrice de l’école communale de Basse-Enhaive.

Impossible de préciser combien de temps l’école devra déménager.  La Ville assure régler le souci dans les plus brefs délais.

Vos commentaires