En ce moment
 

Un commerçant namurois propose un deal à deux voleurs... via Facebook: "Autant régler ça en intra"

Au lieu de porter plainte, il propose aux voleurs de lui ramener sa marchandise, via le réseau social. Sinon, il donnera les images de vidéo surveillance à la police en portant plainte. En Belgique, les montants des vols à l'étalage s'élèvent à 440 millions € par an.

Le 28 février dernier, deux jeunes pénètrent dans un magasin de cigarette électronique à Namur. Une fois le gérant à l'arrière de la boutique, l'un d'eux en profite pour dérober un réservoir. Valeur: une cinquantaine d'euros.

Le gérant, Nicolas Horbach, s'en est aperçu plus tard, et il a retrouvé la séquence filmée par ses caméras de surveillance. Plutôt que de porter plainte, il a choisi de publier des images sur internet, sans dévoiler leur visage. "On n'a pas mis la vidéo, juste des photos, en pensant qu'ils allaient se reconnaître, les voir passer sur leur fil d'actualité", a-t-il expliqué dans le RTL info 13h.

Le message de Nicolas est clair: si les jeunes ne ramènent pas le réservoir, ou ne viennent pas le payer, il portera plainte et donnera la séquence à la police. Même s'il n'en a pas envie. "Porter plainte, c'est une perte de temps pour moi, et ils risquent beaucoup plus avec la police. Ce sont des gamins, si on sait régler ça en intra, autant le faire".

440 millions d'euros par an

D'après l'UCM, l'Union des classes moyennes, il y a une frustration des commerçants car leur plainte pour vol sont rarement poursuivies par le parquet, parce que la justice manque de moyens. En Belgique, en 2015, le préjudice pour les commerçants à cause du vol à l'étalage est de 440 millions d'euros.

Heureusement, un nouveau système devrait bientôt voir le jour: une plateforme internet permettant de porter plainte et la possibilité pour le commerçant de percevoir directement l'amende infligée au malfrat en cas de flagrant délit.

Vos commentaires