En ce moment
 
 

Un prototype d'avion s'écrase à Yves-Gomezée: toutes les règles de sécurité de ce vol test avaient-elles été respectées?

 
 

Un accident d'avion est survenu à Walcourt ce week-end. Le pilote s'en est sorti indemne heureusement : il a réussi à s'éjecter. Il s'agissait en fait d'un avion prototype qui appartenait à la Sonaca. L'appareil était en phase de test quand il s'est écrasé. Ces tests comportent pourtant toute une série de règles

Le prototype s'est écrasé hier peu après 16 heures dans un champ à Yves-Gomezée. L'avion était en cours de certification et effectuait des manoeuvres de tests lorsqu'un incident est survenu. Des jeunes ont aperçu la scène : "On était au terrain de foot et de là, on a vu l'avion et le pilote qui s'est éjecté en parachute. Mais heureusement parce que sinon, il aurait été gravement blessé", raconte un témoin.

Dans un communiqué, l'entreprise aéronautique SONACA a confirmé l'incident, expliquant que le pilote avait réussi à s'éjecter et qu'il est indemne. Ces tests faisaient partie d'une campagne d'essais sous la supervision des autorités de certification.

"Les essais se réalisaient en suivant les procédures de gestion de risque définies par Sonaca Aircraft dans un espace réservé à cet effet par les autorités aériennes", dit le communiqué. 

Hier, l'avion a donc quitté l'aéroport de Temploux dans l'après-midi. Sur le radar, on aperçoit une partie de son trajet réalisé à haute altitude avant de le voir disparaître. Ces opérations de tests sont évidemment autorisée sur des zones précises, comme l'explique la direction générale du transport aérien. Les risques doivent être limités

"On prend du personnel dont c'est le métier et qui ne font que ça à longueur de temps, dans des espaces qui sont réservés à ce genre de tests, où les autres avions ne circulent pas et où il y a peu de population qui risque d'être touchés en cas d'incident. Donc, toutes les précautions possibles sont prises", explique Charlotte Van den Branden, porte-parole de la direction générale du transport aérien.

Sonaca Aircraft a confirmé qu'elle participera à l'enquête pour déterminer les causes de l'accident, confirmant aussi que l'incident ne remet pas en cause la navigabilité des modèles Sonaca 200 et de ses avions de série. 


 




 

Vos commentaires