En ce moment
 
 

Le couple royal est arrivé à Kinshasa pour une visite "historique" de 7 jours

Le couple royal est arrivé à Kinshasa pour une visite "historique" de 7 jours
 
 

Le Roi Philippe et la Reine Mathilde sont arrivés, ce mardi après-midi, en République démocratique du Congo, Une visite royale "historique" de 7 jours, intialement prévue, il y a 2 ans, pour le 60ème anniversaire de l'ancienne colonie belge.

Le couple royal a décollé ce mardi matin de l'aéroport Melsbroek à destination de la République démocratique du Congo. Cette visite royale, initialement prévue pour célébrer les 60 ans de l'ancienne colonie belge en 2020, a été reportée à trois reprises, deux fois pour cause de Covid et une fois en raison du conflit en Ukraine. 

62 ans après l'indépendance, et 12 ans après la dernière visite d'un souverain belge, le roi Philippe et la reine Mathilde foulent pour la première fois le sol congolais en tant que couple royal. "Comme prince, il a présidé beaucoup de missions économiques à travers le monde, mais jamais au Congo. Parce que nos relations bilatérales étaient compliquées", explique Vincent Dujardin, historien et professeur à l'UCLouvain. Ce voyage est donc particulièrement important. Le Roi et la Reine sont accompagnés du Premier ministre Alexander De Croo, de la ministre de la Coopération au développement Meryame Kitir et du secrétaire d'État chargé de la Politique scientifique, Thomas Dermine.

Sur le coup de 16h30, le roi Philippe et la reine Mathilde ont atterri au Congo. Le couple royal et la délégation gouvernementale qui l'accompagne ont été accueillis à l'aéroport international de N'Djili, à la périphérie de la capitale, par le président congolais Félix Tshisekedi et sa femme Denise.

Dans les rues de Kinshasa, la foule était déchaînée. Les habitants de la capitale congolaise se sont montrés très accueillants envers la délégation belge. Drapeaux, musique et cris de joie attendaient nos souverains. Sur la route reliant l'aéroport au centre de Kinshasa, soit environ 25 km, des dizaines de milliers de Congolais étaient en effet amassés le long. De nombreux jeunes étaient aussi à moto, ils suivaient le convoi parfois à vive allure. Cet accueil a dû réjouir le Roi et la Reine pour leur première visite en RDC. 

Rappel du programme

Le programme dévoilé par le Palais est chargé : en sept jours, la délégation parcourra quelque 3.500 km, en passant par Lubumbashi tout au sud et Bukavu à l'est. Le soir de son arrivée dans la capitale, le couple royal sera reçu par le président Tshisekedi et son épouse pour un dîner privé. Le lendemain, la journée débutera par un dépôt de gerbes au monument aux anciens combattants de la Force publique, où un hommage sera rendu au dernier membre encore en vie de cette unité, qui a été impliquée dans les deux guerres mondiales sur le continent africain.

La journée se poursuivra au musée national inauguré en 2019, en présence du couple présidentiel. A la mi-journée, le Roi et la Reine seront accueillis au Palais de la Nation, résidence du président Tshisekedi. Suivra une cérémonie au Palais du Peuple, siège du Parlement. Après une visite au projet "KinEmploi" mis en œuvre par la coopération belge, la journée se clôturera par un banquet officiel à la Cité de l'Union africaine. Les femmes seront notamment à l'honneur le jeudi, avec une visite au marché aux pagnes, près du port d'embarquement vers Brazzaville, où des "mamans" vendent leurs tissus emblématiques de l'Afrique de l'Ouest.

Plus tard dans la journée, une table ronde sur les droits des femmes aura lieu à l'Académie des Beaux-Arts. La délégation prendra ensuite la direction de Lubumbashi, chef-lieu du Katanga, où des visites de l'école belge et de l'université sont entre autres au programme.  Enfin, à Bukavu, capitale du Sud-Kivu, le Roi et la Reine visiteront l'hôpital de Panzi. Fondée en 1999 et dirigée par le Dr Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix en 2018, cette institution médicale est spécialisée dans le traitement des victimes de violences sexuelles qui ravagent la région, en proie à un regain de tension avec le voisin rwandais depuis plusieurs semaines.

Cette visite en RDC, premier bénéficiaire de l'aide publique belge au développement, s'inscrit dans le cadre du réchauffement des relations diplomatiques entre les deux pays depuis l'accession au pouvoir de Felix Tshisekedi, souligne le Palais. En 2019, le nouveau président avait consacré sa première visite en Europe à la Belgique, devenant ainsi le premier chef d'Etat congolais à fouler le sol belge depuis 2007. Un an plus tard, à défaut d'avoir pu se rendre au Congo pour célébrer l'indépendance, le roi Philippe avait adressé au chef d'Etat une lettre "historique", dans laquelle il exprimait "ses plus profonds regrets" pour les "souffrances" infligées au Congo. De quoi faire naître, à Kinshasa, l'espoir d'un discours à la hauteur de la missive lors de cette visite.


 
 


 

Vos commentaires