En ce moment
 
 

Des moteurs BMW cassent prématurément: "J’ai dû allonger 7.000 euros"

De nombreux propriétaires de voitures BMW font face à des problèmes de fiabilité au niveau de la chaîne de distribution de leur moteur. La casse de celle-ci génère des frais importants. BMW ne reconnaît pas de problème généralisé, mais accorde parfois un geste commercial aux clients lésés. Malgré cela, la facture reste salée.

"J'ai entendu un bruit anormal et j'ai observé une grosse perte de puissance lorsque ma voiture avait 120.000 kilomètres (4 ans). Je suis allé au garage et là ils m'ont dit qu'il n'y avait rien d'anormal. Mais les symptômes se sont intensifiés. Je suis alors retourné au garage, et là on m'a dit que le moteur allait casser, qu'il n'y avait rien à faire, et que le seul moyen de réparer mon véhicule était de remplacer tout le moteur".

Ce témoignage est celui de Georges B., propriétaire d'une BMW 318D. Et, comme l'avait prédit son garagiste, 5.000 kilomètres plus tard, son moteur était cassé. Un moteur cassé, cela arrive. De moins en moins, il est vrai, mais des problèmes de fiabilité font et feront sans doute toujours partie du monde automobile. Le souci dans ce cas précis est que l'incident semble loin d'être isolé. Il suffit de se rendre sur quelques forums, et on trouve tout de suite le sujet.

"Chaînes de distribution N47"

Ce dont les gens se plaignent, c'est que les moteurs de type N47 fabriqués entre mars 2007 et mars 2011 subissent une casse de la chaîne de distribution ou du vilebrequin. Sont principalement touchées les motorisations 1,6d, 1,8d et 2,0d, soit les moteurs « grand public ». Au vu du nombre de messages postés, le problème est important. Et, à chaque fois, cela se passe de la même manière. Cela commence par un bruit anormal, avec ensuite une perte de puissance. Le bruit devient de plus en plus fort et puis la chaîne de distribution casse. La plupart du temps, le véhicule a alors entre 110.000 et 140.000 kilomètres.

Pas de rappel, mais un geste commercial

Chez BMW, ce problème est connu. Une note interne aurait même circulé. Mais ce n'est pas pour autant que le constructeur allemand reconnaît un vice de fabrication. "Je connais ce problème et je me suis d'ailleurs renseigné sur différents forums. Mais je n'ai jamais eu d'informations (en interne) qu'il s'agit là d'un problème récurrent, généralisé. Et, à ma connaissance, il n'existe pas de note interne. Je les reçois, donc je l'aurais vue passer", nous a expliqué Christophe Weerts, reponsable presse de BMW en Belgique.

La marque à l'hélice concède donc qu'il existe là un problème de fiabilité, mais pas plus. Pas de vice de fabrication, pas de problème généralisé... et donc pas de rappel ou de réparation à charge du constructeur. "J'imagine qu'il y aura un geste commercial lors de la réparation. Celui-ci dépendra généralement de l'âge et du kilométrage du véhicule. Mais je le répète, BMW ne reconnaît pas de problème généralisé", a ajouté Christophe Weerts.

Un gouffre

Sur les forums, la façon dont les clients sont dédommagés varie très fort, en fonction en effet de l'ancienneté de la voiture, mais aussi en fonction du pays et du garage où est effectuée la réparation. Bref, il n'y a pas de règle précise, excepté que le propriétaire de la voiture doit toujours débourser plusieurs milliers d'euros. En effet, le moteur à lui seul coûte déjà près de 4.500 euros. Mais à cela il faut rajouter des pièces annexes mais aussi la main d'oeuvre. Les victimes se voient donc présenter des factures allant de 6.000 à près de 10.000 euros en fonction des cas. Leur voiture s'apparente dès lors à un gouffre financier.  

En ce qui concerne Georges B., après de nombreux échanges de courriers avec son concessionnaire et l'importateur BMW, il a bénéficié d'un "geste commercial et exceptionnel". Soit une prise en charge de 10% par l'importateur BMW et de 30% par son concessionnaire sur le prix du moteur HTVA. Donc une réduction de 40% hors TVA sur le prix du moteur, ce qui représente 1.500 euros. "Mais j'ai quand-même dû allonger 7.000 euros", s'est indigné Georges, dépité.

> VOS REACTIONS SUR NOTRE PAGE FACEBOOK : "Que bmw assume..."(Luc Denis) 

Vos commentaires