En ce moment
 
 

Pourquoi les bus Conforto des TEC ne sont-ils pas adaptés aux PMR et aux poussettes? "On n’a jamais reçu de demande en ce sens"

Pourquoi les bus Conforto des TEC ne sont-ils pas adaptés aux PMR et aux poussettes?

Les autocars utilisés par le TEC pour assurer les lignes rapides Conforto entre Louvain-la-Neuve et Bruxelles n'ont pas de place pour les personnes à mobilité réduite ou les poussettes pour enfants. La raison est simple : le TEC n'en a jamais reçu la demande. Ces autocars sont en effet pré-équipés en ce sens et 6 sièges pourraient être retirés. Mais pour les longs trajets, les PMR privilégient le système du "bus 105", qui leur permet de réserver un trajet personnalisé pour le prix d'un bus normal. Aucun besoin dès lors de prendre un Conforto.

Jenny, une habitante de Wavre, a récemment dû se rendre à l’hôpital Saint-Luc de Bruxelles avec sa fille de 7 mois. Sans voiture, elle a opté pour la ligne de bus rapide Conforto Bis (Cbis), qui l’amenait de Wavre à la station de métro Kraainem en moins de 30 minutes. Les lignes Conforto relient Louvain-la-Neuve aux stations de métro de Bruxelles en passant par Wavre et empruntent l’autoroute ainsi que la bande d’arrêt d’urgence aux heures de pointe.

En montant dans l’autocar qui dessert cette ligne, c’est l’étonnement. "Il s'avère que les Conforto n’ont pas de place pour les personnes à mobilité réduite (PRM) et les poussettes. Des sièges recouvrent l’endroit où des marquages pour les personnes handicapées et les jeunes parents sont encore visibles", nous décrit-elle via notre bouton orange Alertez-nous, ajoutant qu’elle trouve cela "scandaleux".

Des autocars avec places assises amovibles

Ce que Jenny ne sait pas, c’est que les Conforto n’ont jamais eu pour vocation première de prévoir des espaces pour les PMR et les poussettes. "Les autocars Conforto nous sont livrés avec une plateforme amovible qui comprend 6 sièges dessus", explique Bruno Balthazar, le directeur du TEC Brabant wallon.

La philosophie des Conforto étant de permettre d’emmener un maximum de personnes assises en un minimum de temps à et au retour de Bruxelles, le TEC n’a jamais retiré ces plateformes. Cela explique les marquages PMR et poussettes préexistants qui ont poussé Jenny à penser que ces places avaient été supprimées, ce qui n’est pas le cas. En réalité, "on n’a jamais reçu de demande en ce sens", explique M. Balthazar.

Trois problèmes s'il faut retirer ces places

D’autant que si demande il y avait, un certain nombre de problèmes se poseraient :

- Premièrement, retirer la plateforme doit se faire au préalable dans un dépôt. Amovible ne veut pas dire escamotable.

- Ensuite, "ça pénaliserait la vitesse commerciale" des lignes Conforto. En effet, contrairement aux bus de plus en plus adaptés aux PMR (chaque nouveau bus acheté l'est), monter en chaise roulante dans un de ces autocars "nécessite un élévateur". Le temps de le sortir, de hisser la personne dans le car et de le rentrer, puis inversement à l’arrivée, ajouterait 10 minutes sur un temps de parcours parfois de seulement 20 minutes.

- Enfin, en heures de pointe, "les Conforto sont pleins. Il y a même des gens debout, ce pourquoi nous avons une autorisation puisque ces autocars sont immatriculés comme des bus". Retirer 6 places assises serait dès lors pénalisant.

Un service bien plus adapté aux PMR existe et est fréquenté : le bus 105

Mais en achetant des autocars avec plateforme amovible, le TEC s’est tout de même laissé la possibilité de rendre ceux-ci accessibles aux PMR. "Evidemment que ça a été prévu", explique Stéphane Thiery, directeur du marketing et porte-parole du TEC. "L’option a été prise pour l’utiliser si c’est demandé."

Pour cela, il faudrait encore qu’il y ait une demande. Et selon M. Thiery, d’autres lignes rapides où des places PMR existent ne sont jamais empruntées par ceux-ci. "Sur nos 6 lignes Well qui circulent en Wallonie, il n’y a pas encore eu d’utilisation par une personne à mobilité réduite à ma connaissance."

Il évoque une piste pour expliquer ce manque de demande. "Les personnes à mobilité réduite privilégient certainement notre service propre qui leur est réservé. C’est le bus 105. Des petits bus équipés qu’ils peuvent appeler uniquement pour les aider à se déplacer d'un point A à un point B de leur choix. On parcourt 5 millions de kilomètres par an exclusivement avec ce service réservé aux PMR. Je pense donc que les lignes Conforto rencontrent moins la demande des PMR qui privilégient le bus 105."

Comment ça fonctionne ? Il faut passer par une association, les contacter et réserver votre trajet en bus 105. En Brabant wallon, il n’y en a qu’une, joignable au 010/88.13.13. Ailleurs en Wallonie, il y en a plusieurs. Vous pouvez les retrouver en cliquant sur ces liens :

> Liège-Verviers

> Charleroi

> Hainaut

> Namur-Luxembourg

Les personnes avec poussettes peuvent envoyer des demandes

Pour ce qui est des poussettes, par contre, si vous êtes régulièrement dans le cas de Jenny, le TEC Brabant wallon vous enjoint à lui faire savoir via un formulaire de contact disponible sur le site infotec.be. Et si demande il y a, "ce sera priorité à la demande du client", assure M. Thiery. "L’option sera prise pour l’utiliser si c’est demandé".

Les lignes Conforto relient Louvain-la-Neuve aux stations de métro de Bruxelles en passant par Wavre et empruntent l’autoroute ainsi que la bande d’arrêt d’urgence aux heures de pointe. La première a été lancée en 2002 et depuis lors, "on n'a pas arrêté de rajouter des autocars et des lignes", détaille M. Balthazar, qui qualifie ce mode de transport de réussite. En effet, une deuxième ligne a été lancée en 2008 et une troisième en 2018, celle-ci démarrant du parking gratuit de Walibi. En tout, les 3 lignes Conforto, ce sont désormais 19 autocars qui réalisent 165 parcours par jour.

Vos commentaires