En ce moment
 
 

Les conditions de visite restent strictes dans certains hôpitaux: "Je demande plus d’humanité", dit Mélissa

Les conditions de visite restent strictes dans certains hôpitaux:
(c) Belga
 
 

Après plusieurs assouplissements des restrictions, dont ceux de ce mercredi 9 juin, des proches de patients hospitalisés espèrent voir les conditions de visite devenir moins sévères aussi dans les hôpitaux.

Mélissa qui nous a contactés via le bouton orange Alertez-nous. Son compagnon de 36 ans doit subir une lourde opération du dos à l'hôpital de Namur dans quelques jours et elle aimerait pouvoir être à son chevet, ce qu'on lui a refusé. "Je peux aller avec mon compagnon en terrasse mais je ne peux pas l’accompagner et le soutenir, ne serait-ce que le jour de l’opération", s'insurge-t-elle. "Avec les chiffres qui s’améliorent, je demande plus d’humanité dans les hôpitaux quand ce sont des grosses opérations", réclame la trentenaire. Mais, pour l’instant, il n’y a pas eu assouplissement au CHR de Namur, même si, la situation étant réévaluée tous les lundis, elle pourrait changer. En attendant, les règles de visite restent les suivantes: deux visites par semaine pendant 30 minutes chacune si le patient est hospitalisé pendant au moins 7 jours. Si l’hospitalisation dure moins d’une semaine, comme ce sera le cas pour le compagnon de Mélissa, les visites ne sont pas autorisées.

Ce sont les directions d'hôpital qui décident des conditions de visite. Nous avons donc appelé deux autres grands hôpitaux, l'un à Liège, l'autre à Bruxelles.

Du côté du CHU de Liège, pas d’assouplissement prévu non plus pour le mois de juin malgré les chiffres encourageants. "Il n’y a pas que les chiffres qui comptent, le personnel aussi. Il est très fatigué, les visites sont prenantes", justifie Louis Maraite, directeur de la communication. Comme à l'hôpital de Namur, les visites sont autorisées pour des séjours hospitaliers au-delà d'un certain nombre de jours. Ici, c'est 5 jours minimum et la visite se fait sur rendez-vous. Comme à Namur également, la situation est réévaluée chaque semaine.

Par contre, bonne nouvelle pour les personnes hospitalisées à la Clinique Saint-Jean de Bruxelles puisque les visites, interdites jusqu’à maintenant sauf exception, reprennent petit à petit. Florence Feys, responsable de la communication de la Clinique Saint-Jean précise que pour les patients hospitalisés pendant une longue durée, par exemple en cas de revalidation, les visites ont déjà repris sur le site Léopold 1. Pour le site du Botanique, les patients hospitalisés quelques jours vont également pouvoir revoir leurs proches puisque les visiteurs seront de nouveau admis à partir de ce lundi 14 juin. "Tout est organisé de manière structurée", précise Florence Feys, les patients auront droit à une heure de visite, une fois par semaine. S’ils ne veulent pas recevoir de visite parce qu’ils ont peur d’être contaminés ou qu’ils sont trop fatigués, leurs proches se verront interdire l’entrée dans la chambre. Mais Florence Feys rappelle qu’il y a des exceptions comme pour les soins intensifs où l’autorisation d’une visite doit être réfléchie, chaque cas étant différent.




 

Vos commentaires