En ce moment
 
 

Les indépendants à titre principal ont droit à des aides financières spécifiques suite aux intempéries: "On est tous dans la même galère", s'insurge Sonia

Les indépendants à titre principal ont droit à des aides financières spécifiques suite aux intempéries:
 
Inondations de la mi-juillet 2021
 

Parmi les sinistrés des intempéries à répétition, il y a de nombreux indépendants, ainsi que des petites et moyennes entreprises. Ils ont perdu leurs marchandises, leurs machines, des caisses enregistreuses, sans compter les dégâts des eaux.

Des aides ont été dégagées pour les soutenir :

  • Report du paiement des cotisations sociales (pour les indépendants à titre principal et complémentaires)
  • Le 'droit passerelle intempéries': il s'agit d'une aide pour l’indépendant qui doit, notamment, cesser son activité suite aux intempéries ('droit passerelle en cas d’interruption forcée'). Cette aide est réservée aux indépendants à titre principal.
  • En cas d’interruption de l’activité d’au moins 7 jours civils consécutifs, l’indépendant a droit à une prestation financière en fonction du nombre de périodes de 7 jours calendriers consécutifs pendant lesquelles il y a interruption.

"Je n'ai plus rien"

Illustration avec Sonia, qui tient un magasin à Durbuy comme indépendante complémentaire. Son établissement a subi d'importants dégâts suite aux inondations. "J'ai tout perdu, tout mon rez-de-chaussée est perdu. Je n'ai plus rien", nous a-t-elle expliqué. Elle ne pourra donc pas reprendre immédiatement son activité, et elle est en colère: "Comme je suis à titre complémentaire, je n'ai droit à aucune aide du gouvernement, car il a décidé d'aider les indépendants à titre principal. Qu'on paie 82€ ou 700 par trimestre, on est pourtant tous dans la même galère".

Sonia n'a droit qu'au report des cotisations sociales. L'employée qu'elle avait aura droit à un chômage temporaire attribuable aux conditions météorologiques, avec une procédure simplifiée.


 

 




 

Vos commentaires