En ce moment
 

Le Bruxellois DJ Furex, est indigné: "J’ai reçu une amende de 58 euros POUR DEUX KLAXONS, c’est démesuré!"

Le Bruxellois DJ Furex, est indigné:

"C’est inadmissible et du n’importe quoi ! J’aimerais faire part de cette amende qui n’a aucun sens", s’insurge Nicolas via notre bouton orange Alertez-nous.

Ce Bruxellois a récemment été sanctionné pour un usage abusif du klaxon. Les faits remontent au mois dernier. En tant que DJ, le jeune homme travaillait la nuit dans un bar à Anderlecht. "J’ai fini ma prestation vers 8h15 du matin. J’ai alors pris mon véhicule pour rentrer chez moi à Saint-Gilles. Il y avait deux voitures devant moi à l’arrêt en double file", raconte Nicolas.


"J’étais hyper étonné" 

Pour éviter de les doubler, il décide de klaxonner à deux reprises. "Surtout qu’une voiture arrivait en sens inverse", précise-t-il. Deux policiers en uniforme sortent alors de la voiture banalisée juste derrière lui. "Ils sont venus me contrôler. Ils m’ont demandé mes papiers et ceux du véhicule comme si j’avais fait quelque chose de mal. J’étais hyper étonné", se souvient Nicolas.

Le Bruxellois s’exécute, alors que les deux voitures à l’arrêt ont déjà redémarré. "Le policier m’a dit que j’étais en infraction pour usage abusif du klaxon et qu’un PV suivra à la maison", relate DJ Furex.


Que dit le code de la route ? 

Selon le code de la route, l’avertisseur sonore est principalement utilisé pour donner un avertissement nécessaire en vue d’éviter un accident. Les coups de klaxon doivent être aussi brefs que possible. Pendant la nuit, ils doivent être remplacés par des appels de phare, sauf en cas de danger imminent. Donc, si vous utilisez votre klaxon pour dire bonjour à un ami ou pour presser un automobiliste que vous estimez trop lent, vous êtes en infraction puisque ce n’est pas un motif valable.

Seule autre possibilité: on peut klaxonner pour avertir un conducteur que l’on va dépasser en dehors d’une agglomération. Un usage un peu obsolète chez nous. Enfin, la loi exige que le son du klaxon doit être uniforme et continu. Pas de cucaracha donc pour animer le quartier. Tout cela permet d’éviter une nuisance sonore, surtout dans les grandes villes déjà fort bruyantes.


"Ramasser une amende de 58 euros pour ça, c’est exagéré"

Quelques jours plus tard, Nicolas reçoit par courrier une perception immédiate à payer de 58 euros. Pour le jeune homme, l’agent de police a fait preuve d’un excès de zèle. "Il ferait mieux de contrôler des gens qui commettent des infractions bien plus graves. Franchement, ramasser une amende de 58 euros pour deux klaxons, c’est exagéré", estime le Bruxellois, pour qui un avertissement aurait pu suffire.

"C’est au policier qui constate l’infraction de juger si l’usage du klaxon est abusif ou non. C’est lui qui décide de dresser ou non un procès-verbal. Quant au montant de l’amende, c’est un tarif basé sur le type d’infraction (ndlr: selon la loi, dans ce cas-ci, il s’agit d’une infraction routière du premier degré). Ce n’est donc pas nous qui le décidons", indique Marie Verbeke, porte-parole de la zone de police Bruxelles Midi (Anderlecht, Saint-Gilles, Forest).

Ce type de PV n'est en tout cas pas fréquent. La probabilité qu’une infraction soit constatée est limitée puisqu’il faut qu’un policier soit dans le coin au moment des faits.


"Cela ne sert à rien de contester"

Même s’il estime être victime d’une distribution abusive de PV, Nicolas a déjà payé son amende. "Je sais que cela ne sert à rien de contester. Et je n’ai pas envie de devoir payer plus cher", souligne DJ Furex.

La note aurait en effet pu être plus salée. Dans ce cas-ci, en cas de non-paiement de l’amende, le parquet aurait pu proposer une transaction de 85 euros. Et si cette dernière n’est toujours pas payée, le contrevenant peut être cité à comparaître au tribunal de police.

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires