En ce moment
 

Non, ils ne vécurent pas HEUREUX: voici la VRAIE fin des contes qui ont inspiré Disney

Non, ils ne vécurent pas HEUREUX: voici la VRAIE fin des contes qui ont inspiré Disney
© Youtube

De cendrillon à la petite sirène, les personnages de contes sont devenus cultes grâce aux adaptations faites par Disney. Mais les fins de ces histoires sont loin d'être les mêmes que celles que l'on connait...


Commençons par "La belle aux bois dormant"...

Endormie après s'être piquée au fuseau, Aurore se réveille grâce au baiser d'un Prince Charmant. La version de Charles Perrault s'inspire de "Soleil, Lune et Thalie" de Giambattista Basile. Le conte est publié à titre posthume en 1634. Dans cette histoire, Aurore s'appelle Thalie. Elle s'endort après s'être piquée avec une écharde de lin. Un roi découvre son corps et en tombe amoureux. Il la viole pendant son sommeil. Elle tombe enceinte de jumeaux. Elle se réveille, découvre ses enfants (Soleil et Lune) et épouse son violeur, selon le site Originedisney.

via GIPHY



Ensuite, Pocahontas...

Pocahontas n'est pas un personnage de fiction. Elle est née vers 1595 et est décédée le 21 mars 1617. Elle faisait partie de de la confédération des tribus Powhatans, en Virginie actuelle. Elle aurait réellement sauvé John Smith, Anglais et colon de la Virginia Company, en évitant son exécution par son père. Mais rien ne prouve qu'ils étaient amants.

La jeune fille a été capturée par les Anglais, s'est ensuite convertie au christianisme et a changé de nom. Elle est devenue Rebecca suite à son baptême. Elle a épousé l'Anglais John Rolfe en 1614. Elle a donné naissance à Thomas Rolfe en 1615.

En 1616, Pocahontas et son mari se sont rendus en Angleterre pour attirer de nouveaux colons en Virgnie. Le couple a vécu à Brentford durant quelques mois. John Smith leur aurait rendu visite en 1617. Quelques mois plus tard, Pocahontas est tombée malade dans le chemin du retour. Elle a succombé à une tuberculose ou à une pneumonie contractée en Angleterre. Son mari et son fils sont rentrés seuls en Virginie...

via GIPHY

Blanche Neige et les sept nains

Dans la version originale de Blanche-neige des frères Grimm, l'amie des nains évite trois tentatives d'assassinat de la part de sa belle-mère. Empoisonnée par la pomme, Blanche-neige est sauvée grâce aux nains et non au prince. Ses septs amis emportent son cercueil et tombent en chemin après avoir trébuché à cause d'une branche. Le corps de Blanche-neige se renverse. Elle crache le morceau de pomme dans sa chute et se réveille. Le prince devenu Roi oblige la méchante Reine à porter une paire de chaussures en fer brûlant et à danser jusqu'à ce qu'elle finisse par mourir.

via GIPHY



La petite sirène

Dans le conte de l'auteur danois Hans Christian Andersen qui date de 1837, la petite sirène a, là aussi, échangé sa voix contre des jambes mais celles-ci sont faibles et douloureuses. Le prince Eric et la sirène tombent amoureux mais tout bascule lorsque le Roi force son fils à épouser la fille du roi d'un autre royaume. Le prince, qui dit aimer La petite sirène, tombe amoureux d'une autre princesse et l'épouse. La petite sirène a le coeur brisé.

Pour l'aider, ses sœurs interviennent en lui apportant un couteau magique. Elles lui demandent de frapper Eric en plein coeur pour pouvoir redevenir une sirène. Mais elle refuse de lui faire du mal. Elle se jette dans la mer et se noie.

via GIPHY


Cendrillon

C'est une nouvelle fois Giambattista Basile qui signe un des premiers contes avec le personnage de Cendrillon. Mais Charles Perrault et les frères Grimm ont également leurs versions de cette histoire.

C'est celle des frères Grimm qui date de 1812 qui est la plus connue. Dans cette version comme dans l'adaptation de Disney, les deux demi-soeurs de Cendrillon avaient des pieds énormes. Mais dans le conte des Grimm, une des deux n'hésite pas à se couper un doigt pour enfoncer son pied dans la fameuse pantoufle. L'autre se coupe le talon. Mais deux colombes signalent au Prince les traces de sang et il démasque les deux jeunes filles.

Lors du mariage de Cendrillon et de son prince, les oiseaux arrachent les yeux des menteuses, explique le site Originedisney.

via GIPHY

Vos commentaires