En ce moment
 

Laeticia Hallyday: "Les fans, moi, Jade et Joy, David et Laura… Nous sommes tous des orphelins de Johnny"

 
Laeticia Hallyday
 

Laeticia en exclusivité sur Bel RTL

Pour sa seule interview belge à l’occasion de la sortie du coffret-collector "Son rêve américain", Laeticia Hallyday a choisi Bel RTL. Un entretien par téléphone, Covid oblige, signé Jean-Michel Zecca et diffusé en exclusivité dans l’émission "Où sont les fans ?" ce vendredi 30 octobre.

Laeticia revient sur ses plus beaux souvenirs avec le Taulier, sur les nombreux projets en préparation pour faire perdurer l’âme de Johnny mais aussi sur la fin de sa relation avec l’homme d’affaires Pascal Balland.

Sur la première rencontre avec Johnny : "Il n’y avait pas de hasard"

Il y a 25 ans, à Miami, une soirée entre Johnny, Jean Roch et André Boudou va changer le cours de la vie du rockeur. André Boudou vient avec sa fille, Laeticia, 20 ans. Peu apprêtée et sans avoir l’envie d’être à ce rendez-vous, la jeune femme va pourtant tomber sur l’homme de sa vie.

"Il n’y avait pas de hasard dans cette rencontre", confie Laeticia à Jean-Michel Zecca. "On était deux âmes cabossées, deux pantins désarticulés. On n’avait plus confiance en rien. On pensait que l’amour n’existait pas et [notre rencontre] a bousculé notre destin. Moi qui ne croyais pas aux coups de foudre, celui-là était bien réel. (...) Le regard que Johnny a porté sur moi, je ne pensais pas que ça existait."

Le plus beau souvenir ? L’adoption de Jade et Joy

Quel fut le plus beau souvenir de leur histoire en commun ? Laeticia répond sans détour : l’adoption des deux petites vietnamiennes en 2004 et 2008. Elle explique que Johnny a pu, au travers de ce geste, relativiser sa propre histoire de vie. "Il a réussi à pardonner un père qui l’a abandonné en adoptant deux petites filles qui avaient été abandonnées aussi. C’est peut-être la plus belle chose dans son histoire : c’est le pardon."

Johnny m’a appris à m’aimer moi-même. Il faut d’abord s’aimer soi-même pour aimer les autres.

Après son départ… "Comment retomber amoureuse ?"

"Je n’ai pas quitté mon mari, c’est la vie qui nous a séparés. (...) Je pense que les fans sont aussi orphelins que moi", ajoute Laeticia. Du jour au lendemain, elle a dû, dit-elle, "se réinventer", apprendre à vivre dans le deuil… et à s’occuper des petites Jade et Joy seule. Laeticia - qui revient aussi sur sa relation désormais terminée avec l’homme d’affaires Pascal Balland. "Là, je me suis séparée. Une séparation difficile avec un homme qui était rentré dans ma vie. Mais c’était plus un pansement". 

Elle a désormais rencontré un autre homme, "[mais] on [reste] tous des orphelins de Johnny, conclut-elle. Aussi bien les fans que moi, que Jade et Joy… que David et Laura. [Nous le sommes tous.]”

"On ne pourra jamais tourner la page"

Laeticia dit avancer aujourd’hui grâce à plusieurs projets dans lesquels elles s’investit, comme le documentaire sur le dernier road-trip de Johnny aux Etats-Unis. Un documentaire intitulé "A nos promesses" que le Patron tenait absolument à sortir. Des images exclusives à retrouver dans le coffret "Son rêve américain"... et qui peuvent donner l’impression que Johnny est toujours là. "A l’avant-première, on l’a bien senti. (...) On a l’impression qu’il va ouvrir la porte et qu’il va débarquer."

Des projets pour les fans

Parmi les autres projets dans les cartons, le baptême d’une place Johnny Hallyday à deux pas de L’accorHotels Arena de Paris, un musée Johnny Hallyday, mais aussi une école de musique et... un film réalisé par Pascal Duchène sur la dernière tournée américaine de Johnny. La sortie est prévue au printemps prochain.

"On avance", résume Laeticia. "Johnny m’a appris à m’aimer moi-même. Il faut d’abord s’aimer soi-même pour aimer les autres."

CORONAVIRUS EN BELGIQUE: les nouvelles mesures sur la table du comité de concertation

COVID-19 BELGIQUE: où en est l’épidémie ce vendredi 30 octobre?

 




 

Vos commentaires