En ce moment
 

Britney Spears reproche à sa mère d'avoir eu l'idée de confier sa tutelle à son père

Britney Spears reproche à sa mère d'avoir eu l'idée de confier sa tutelle à son père
©ISOPIX
 
 

Britney Spears a affirmé dans une publication postée sur Instagram, (qui a ensuite été supprimée) que sa mère, Lynn, était celle qui avait suggéré l'idée de confier la tutelle de Britney Spears à son père, révèle ce matin le site de Page 6.

La jeune femme a publié une image sur laquelle était écrit cette phrase: "L'animal le plus dangereux du monde est une femme silencieuse et souriante". Et en légende, Britney Spears a attaqué ses parents: "Mon père [Jamie] a peut-être commencé la tutelle il y a 13 ans… Mais ce que les gens ne savent pas, c'est que c'est ma mère qui lui a donné l'idée."

"Je ne récupérerai jamais ces années", a regretté la chanteuse de 39 ans fustigeant sa mère. "Elle a secrètement ruiné ma vie … Et oui, je vais l'appeler ainsi que Lou Taylor … alors prenez tous pour votre grade" Je n'ai AUCUNE IDEE de ce qui se passe "et allez vous faire foutre !!!!"

S'adressant à sa mère, Lynne Spears, la pop star a terminé: "Tu savais exactement ce que tu faisais … Mon père n'est pas assez intelligent pour penser à une tutelle."

"Avant d'aller plus loin, pardonne-moi en avance", a-t-elle poursuivi. "Ça fait 13 ans et je suis un peu rouillée ??????? !!!! C'était une entreprise familiale avant… Ce n'est plus ça !!!! Je suis née aujourd'hui parce que j'arrive à SOURIRE… Alors merci d'être sortie de ma vie et de m'avoir enfin permis de vivre la mienne !!!! Psssss est-ce que je sais à quel point j'ai l'air méchant ??? Oui… je le sais à 100 milliards de pour cent."

Après des mois de procédures et de rebondissements, un tribunal de Los Angeles a décidé fin septembre de retirer la tutelle de Britney Spears à son père Jamie, conformément aux voeux de la chanteuse qui avait qualifié d'"abusive" cette mesure, toujours en vigueur pour le moment et dont elle demande l'annulation.

La juge Brenda Penny avait estimé durant cette audience que l'accord actuel était "intenable" en l'état. Elle a donc décidé, "dans l'intérêt" de l'artiste, de suspendre Jamie Spears de son rôle de tuteur avec effet immédiat.

Cette tutelle, mise en place en 2008 après des troubles mentaux manifestés par la star, reste pour l'instant en vigueur mais Jamie Spears n'a jusqu'à nouvel ordre plus son mot à dire dans la gestion de la vie privée ou des finances de sa fille, confiée à des professionnels.

La juge Penny a fixé au 12 novembre une "courte audience" destinée à entériner formellement la fin de la tutelle. Une seconde est prévue le 13 décembre pour examiner des questions financières et d'autres détails.


 




 

Vos commentaires