En ce moment
 

La fille de Richard Berry, Coline, affirme que son père, accusé d'inceste, lui a demandé pardon: "Il a du mal à assumer"

La fille de Richard Berry, Coline, affirme que son père, accusé d'inceste, lui a demandé pardon:
(c)Isopix
 
 

Nous vous le rapportions début février: Coline, la fille de l'acteur français Richard Berry, a porté plainte contre son père le 25 janvier pour inceste. C'est après avoir lu le livre de Camille Kouchner, "La Familia Grande", abordant le sujet de l'inceste qu'elle a décidé de franchir le pas. 

La jeune femme était l'invitée de la chaîne de radio Europe 1 ce matin et elle s'est exprimée sur cette affaire très médiatisée. Elle considère toujours son père comme tel, et déclare toujours l'aimer. Elle explique "qu'il lui a demandé pardon et qu'il a du mal à assumer".

"Ce n'est pas parce qu'on fait des choses monstrueuses qu'on est un monstre", a-t-elle poursuivi. Et de poursuivre: "Là, il nie les faits en bloc, mais ça n'est pas la réalité. C'est compliqué pour n'importe quelle personne coupable d'avouer, il y a d'abord le déni et le fait de discréditer la personne qui vous accuse", développait en direct Coline Berry.

Le 2 février, lorsque l'affaire est devenue publique, Richard Berry avait démenti "de toutes (ses) forces et sans ambiguïté ces accusations immondes". "Je n'ai jamais eu de relations déplacées ou incestueuses avec Coline, ni avec aucun de mes enfants", avait assuré l'acteur dans un long texte publié sur son compte Instagram.

Il avait alors écrit que "les allégations (de sa fille étaient) fausses" et que son récit avait "évolué avec le temps".

Coline avait répondu le lendemain que sa plainte était "un acte grave, réfléchi et pondéré".

Sur le même réseau social, elle a indiqué qu'elle avait été "embrassée par son père sur la bouche avec la langue" et avait "dû participer à des jeux sexuels dans un contexte de violences conjugales notoires".

Selon la plainte, citée par Le Monde, il serait arrivé, autour des années 1984-85, que Richard Berry propose à sa fille "de jouer à l'orchestre avec ses organes sexuels et ceux de sa partenaire" de l'époque, la chanteuse Jeane Manson. L'enfant aurait été "contrainte d'apposer sa bouche sur le sexe" de son père, est-il décrit dans la plainte, selon le quotidien.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.




 

Vos commentaires