En ce moment
 

Plus de tombe pour le père de Johnny à Schaerbeek? David et Laeticia Hallyday réagissent

 
Johnny Hallyday
 

Véronique, fan de Johnny Hallyday, s’est étonnée via le bouton orange Alertez-nous d’avoir trouvé un avis de désaffectation sur la tombe du père du chanteur, Léon Smet, à Schaerbeek. RTL INFO l'a rencontrée, avec son père, Michel, lui aussi fan du rockeur. Ils ont l'habitude de fréquenter le cimetière, car malheureusement, des amis sont décédés. C'est comme ça qu'ils ont vu que la tombe allait être supprimée.

"C’est choquant, c’est la seule personne de la famille Smet qui est enterrée chez nous. Johnny est enterré là-bas au loin, donc, c’est le seul qui est dans la famille qui est sur notre territoire, parce qu’il était quand même belge", confie Michel à notre journaliste. "Dans les années 1960, Johnny, c’était déjà une idole, mon idole, et son père venait de temps en temps dans le café de mes parents".

David et Laeticia nous répondent

Ce mardi 9 février, notre journaliste Amélie Schildt a interrogé David Hallyday au sujet de cette concession. Le fils du rockeur nous a informés qu’il prendrait en charge son renouvellement. "Le caveau sera toujours là. Paix à son âme", a déclaré le chanteur de 54 ans. Il n’était pas au courant de cette situation avant ce jour.

Quant à Laeticia Hallyday, la veuve du chanteur, elle n'était, elle non plus, pas au courant, jusqu'à la publication de cet article sur RTL INFO. Elle a indiqué à notre journaliste souhaiter également que la concession du père de Johnny soit renouvelée, et estime qu'il est de son devoir de le faire. "Cela me touche beaucoup et j'y suis très sensible. C'est mon mari qui avait organisé l'enterrement de son père à l'époque. Malgré les traumatismes liés à son enfance et à l'abandon de son père. Il lui avait pardonné et s'était occupé à tout organiser".

"On a trouvé une solution"

Contactée par nos soins, la section cimetière communal de l'état civil de Schaerbeek nous a confirmé que le concessionnaire avait été informé de cette situation, sans en révéler l’identité. "Dans certains cas, la commune peut décider, si c’est une personne connue ou importante, de pérenniser l’emplacement sur le cimetière. Dans le cas du père de Johnny Hallyday, c’est une discussion qu’on aurait eu au collège, si la question s’était posée. Heureusement, maintenant, on a trouvé une solution", explique Quentin Vandehove, échevin des cultes de Schaerbeek.


 

 




 

Vos commentaires