Accueil People Royauté

Harry et Meghan mis sous PRESSION par Netflix

La série en six parties de Meghan et Harry a été le documentaire le plus regardé du géant du streaming. Mais le duc et la duchesse de Sussex n'auraient reçu que la moitié de leur contrat de 94 millions d'euros.

Ils ont été priés de proposer d'autres émissions incontournables pour Netflix s'ils veulent recevoir 46 millions d'euros de droits impayés, selon the Sun. Ils n'obtiendront le reste que s'ils produisent un contenu réellement intéressant.

Selon une source, le géant américain est satisfait des chiffres d'audience de la série Harry & Meghan du couple. Cela prouve qu'elles peuvent être des succès au box-office avec le bon format. Mais si aucune suite appropriée ne peut être convenue, l'argent restant ne sera pas remis.

Mais le couple ne sera pas confronté à une situation similaire à celle qu'il a connue avec Spotify il y a quelques jours. Pour rappel, le couple a produit une seule série via leur marque de podcast Archewell Audio, depuis la signature de l'accord en 2020 pour un montant estimé à 18 millions d'euros. Ce programme, intitulé "Archetypes" et présenté par la duchesse de Sussex, a dominé plusieurs classements, les auditeurs se pressant pour écouter les conversations entre Meghan et des femmes influentes.

Selon le magazine spécialisé Variety, qui cite une source anonyme, Spotify espérait davantage de contenus. Meghan n'a produit que 13 émissions en deux ans et demi, précise le Sun. Harry et Meghan cherchent une nouvelle plateforme pour leurs programmes, a ajouté Variety, se fondant sur une autre source dont l'identité n'a pas été dévoilée.

"Netflix a été heureux de signer avec Harry et Meghan et est à la recherche de bonnes idées pour l'avenir", précise la source au Sun. "Mais le reste de l'accord dépend de la production de ces bonnes idées. L'accord est continuellement en cours de révision, ce qui est normal pour des accords de cette ampleur".

La série de Harry, Heart of Invictus, sur les Jeux olympiques qu'il a lancés pour les anciens militaires blessés, devrait être diffusée en août. En revanche, la série animée de Meghan, Pearl, sur une jeune fille inspirée par des figures féminines historiques, a été abandonnée.

Toujours selon le Sun, l'agence de presse Bloomberg a rapporté que le prince Harry avait voulu interviewer le président russe Vladimir Poutine et l'ancien président américain Donald Trump pour Spotify.

À la une

Sélectionné pour vous