En ce moment
 

Bébé, projets futurs… que deviennent Laura et Bastien depuis Mariés au premier regard? (vidéo)

 
 

Ils se sont mariés à la fin du mois d'octobre… Et c'est aussi à ce moment-là qu'ils se sont rencontrés. Laura et Bastien ont participé à l'expérience Mariés au premier regard. Comment ont-ils vécu leur mariage, leur voyage de noces et le retour en Belgique ? Que s'est-il passé pour eux depuis la fin de la diffusion de l'émission sur RTL-TVI ? Rencontre.

Pendant plusieurs semaines, vous avez pu suivre le début de leur histoire d'amour. Dans Mariés au premier regard, diffusé sur RTL-TVI, Laura et Bastien se sont dit "oui"… sans jamais s'être vus avant le grand jour. La jeune femme qui regardait l'émission "depuis la saison 1" voulait tester l'expérience. "Lors de la dernière saison, à la fin, j'ai vu qu'ils faisaient appel aux candidats. J'étais célibataire à ce moment-là et je me suis dit: pourquoi pas ? Je n'ai rien à perdre."

Contrairement à elle, Bastien n'avait pas vu toutes les saisons de l'émission. La troisième, il l'a regardée avec un ami en confinement. "À la fin, on s'est tous les deux regardés en se disant: on va s'inscrire. Donc on l'a fait. Il n'a pas été jusqu'au bout et moi, quand ils m'ont rappelé, je me suis dit: pourquoi pas ? Je vais tenter ma chance. Je n'avais pas trouvé l'amour en faisant "dans la normalité", donc je me suis dit pourquoi ne pas me marier avant de fonder quelque chose et croire ce que les experts allaient faire."

Le hasard fait parfois bien les choses

Ces experts découvrent d'abord une compatibilité entre Laura et un autre homme, Nicolas. Ce dernier décide finalement de ne pas continuer l'expérience. À ce moment-là, les experts annoncent à Laura qu'elle a une autre compatibilité à 80,1%... avec Bastien. "Au début, je l'ai assez mal vécu dans le sens où je me projetais avec une personne, même si je ne la connaissais pas, confie Laura. Et puis, je savais que mon projet allait continuer mais avec une autre personne donc je n'arrivais plus trop à me situer. Je me sentais mal à l'aise par rapport aux deux personnes. Au final, j'en ai beaucoup discuté autour de moi avec mes proches et j'ai vu ça comme une deuxième chance. Je me suis dit que si le premier avait arrêté, c'est que ça ne devait pas se faire et que justement, j'avais l'opportunité de tout de même continuer et ça pouvait me réserver quelque chose de beau."

Bastien vit lui aussi assez mal cette annonce. "Au départ, j'ai pensé qu'ils avaient besoin d'une roue de secours pour que l'émission continue. Je l'ai un peu pris comme ça et on m'a dit que si je pensais à ça, je ne devais pas continuer, que ça ne servait rien. Mais finalement, c'est que ça devait se faire. C'est le hasard et le hasard fait parfois bien les choses. J'y ai réfléchi tout un week-end, j'en ai parlé avec un ami et après, j'ai décidé de continuer et d'accepter le fait de revenir."

"Un gros soulagement"

Laura et Bastien se rencontrent donc à la commune de Perwez, où vit alors la jeune femme. Ce premier regard, elle le vit comme "un gros soulagement". "Lors des tests, je n'avais jamais vraiment communiqué de critères physiques parce que je voulais autre chose que juste un physique. Donc, je m'étais préparée à me retrouver devant quelqu'un que je trouvais vraiment moche. Quand je l'ai vu, je me suis dit: trop bien. Il avait aussi un grand sourire, etc. donc c'était vraiment un soulagement."

Bastien n'avait pas non plus donné de critères physiques. Tout ce qu'il attendait, c'était que sa future femme soit souriante, pétillante et avec de beaux yeux. "Elle est arrivée souriante, pétillante et avec de beaux yeux, clairs, j'avais précisé clairs en plus. J'avais dit verts ou bleus et c'est parfait. Les seuls points que je demandais étaient là. J'étais donc heureux quand je l'ai vue arriver."


 
© RTL Belgium / Jean-Michel Clajot

Entre eux, le feeling passe très rapidement. "Tout de suite. Déjà dans la voiture, puis au niveau de la séance photos", affirme Bastien. "Il y a toujours un petit stress parce que ce sont beaucoup d'émotions, ajoute Laura. Mais pour une première rencontre dans cette situation, c'était tout de même assez serein et fluide." Ensuite, lors du voyages de noces, le couple apprend à se connaître.

"Le voyage de noces, c'était ma plus grande peur parce que c'est beaucoup d'un coup, affirme Laura. C'est se retrouver avec un inconnu 24h sur 24. Moi qui ai l'habitude de mon petit cocon, c'est vrai qu'à la fin, j'avais besoin de rentrer, mais ce n'était pas forcément lui, c'était le contexte. Au final, ça s'est super bien passé, on a eu de supers bons moments." Laura et Bastien passent 5 jours à Madère, au Portugal.

Sur place, ils sont accompagnés d'une journaliste et d'un cameraman. "On s'est super bien entendu avec eux, donc ça met à l'aise, forcément. Après, c'est vrai que ça met toujours une petite pression en plus, surtout aux repas, je trouve. Les activités, ça va mais quand on est au repas, on se retrouve en tête-à-tête. C'est déjà un peu compliqué au début parce que ce sont les premières vraies discussions et en plus de ça, il y a une caméra. Donc clairement, cela met une pression en plus, mais je trouve que ça a été. On n'a pas vraiment fait en fonction des caméras." "Non, pas du tout, on est resté nous-mêmes", ajoute Bastien.

Mon humour a été mal placé

Lors du dernier repas du voyage, un froid s'installe entre les jeunes mariés alors qu'ils discutent de la suite de leur relation. "C'était tout de même assez intense, confie Laura. Durant cette journée-là, clairement, j'étais de mauvais poil parce que ça devenait un peu trop pour moi, j'avais besoin de retrouver mon petit chez-moi. Et on devait parler de ça, mais je pense que ce n'était juste pas le moment alors qu'au final, on avait tout à fait la même vision des choses. J'ai mal interprété certaines choses… Mais je pense qu'il aurait pu me dire n'importe quoi, je l'aurais mal pris de toute façon à ce moment-là." "C'est mon humour qui a été mal placé, je pense, ajoute Bastien. C'était pour rigoler, mais on était tous les deux crevés."

De retour en Belgique, les jeunes mariés sont plus sereins et se voient rapidement tous les jours. "Au début, on laissait quelques jours sans se voir et puis, on se voyait tous les jours, soit chez moi, soit chez elle. Maintenant, c'est chez nous." "Je viens d'emménager", ajoute Laura, devenue réellement Carolo d'adoption. 

"Je ne dis pas qu'il fallait qu'elle vienne à Charleroi, explique Bastien, amoureux de sa ville, mais elle était locataire et j'étais propriétaire. On va dire que le choix a été plus vite fait que si on avait tous les deux été propriétaires. Elle est venue à Charleroi et je suis enchanté parce qu'elle va découvrir. J'ai vendu Charleroi. C'est ma ville, j'adore cette ville et c'est sûr que beaucoup de gens la critiquent sans la connaître et ça m'a fait plaisir de la faire connaître à Laura. Même si elle ne la connaît pas encore tout à fait. Quand tout va rouvrir, on va pouvoir profiter un peu de cette ville." En effet, à cause de la crise sanitaire, Laura et Bastien n'ont pas encore pu profiter ensemble de sorties au restaurant, au cinéma, etc. "Tout ça est encore inconnu", rigole Laura.

Fonder une famille ?

Pour le couple, l'appartement est "un tremplin" car ils réfléchissent à investir ensemble. "Si on veut fonder une famille, on sera un peu à l'étroit", confie Bastien. "Mais on vient à peine d'emménager, donc on va se laisser un peu de temps ensemble", ajoute Laura. "Si ça se trouve, elle est invivable, qui sait", plaisante Bastien.

Même s'ils sont heureux d'avoir une compatibilité à 80,1%, Laura et Bastien estiment que d'autres éléments rentrent en compte pour qu'un couple fonctionne. "Il y a le feeling, les sentiments qui se créent ou pas… Je pense que ce qui a été notre force, c'est qu'on était tous les deux dans la même optique et on avait vraiment envie que ça marche." "Ça a marché, on dirait", rigole Bastien.

Le couple a regardé tous les épisodes de cette saison de Mariés au premier regard. Tous les deux sont contents de la façon dont ils ont été perçus dans l'émission. "Je me suis reconnue et mon entourage aussi, donc c'est le plus important, je trouve", assure Laura. "Pareil, tout le monde m'a dit: on te reconnait. Et c'est normal, j'étais moi-même. Je ne suis pas acteur, ce n'est pas un rôle que je joue. C'est une émission pour nous présenter ma future femme et moi, donc je ne vais pas faire n'importe quoi. On n'a eu que des retours positifs."

Par contre, il a fallu garder le secret de leur histoire au fil des semaines de diffusion. Pour cela, le Covid a aidé. "On a eu plus de facilités à le cacher parce qu'à part pour faire ses courses, on ne sort pas vraiment de chez soi", explique Laura.

Une expérience enrichissante

Récemment, les téléspectateurs ont aussi pu voir Laura et Bastien dans Vu à la télé. "Vu que notre couple a fonctionné, la production pensait que ça pourrait être chouette de montrer la suite. Les retours sont positifs." "Les gens sont contents de nous voir heureux", ajoute Bastien. Laura a aussi reçu de nombreux messages de Carolo, lui souhaitant la bienvenue dans leur ville.

Loin de s'imaginer être mariés il y a encore quelques mois, Laura et Bastien sont aussi heureux d'avoir beaucoup appris sur eux grâce à l'expérience. "Ça a été un élément déclencheur pour moi, pour me sentir mieux avec qui je suis. L'expérience jusqu'à l'annonce de compatibilité, même si je n'avais pas été plus loin, c'était déjà réussi. Les questionnaires te poussent à te poser des questions sur toi-même. Toutes les discussions, les retours qu'on a des experts, c'était toujours super riche, très positif et constructif. Rien que ça, c'est déjà super enrichissant."

Leur conseil à ceux qui souhaiteraient tenter l'expérience ? Rester soi-même. "Après, il faut aussi savoir ce qu'on veut. Il faut être sûr de vouloir s'engager avec quelqu'un et construire quelque chose avec cette personne." "Il ne faut pas s'inscrire pour passer à la TV, ajoute Bastien. On savait tous les deux vers quoi on voulait aller." Le mot de la fin ? "Vive le Sporting de Charleroi", plaisante Bastien.


 


 




 

Vos commentaires