Accueil People

Un des braqueurs de Kim Kardashian blâme la star pour le cambriolage: "Pour certaines personnes, c'est de la provocation" (vidéo)

Dans la nuit du 2 au 3 octobre 2016, la vedette de téléréalité et femme d'affaires Kim Kardashian, alors âgée de 36 ans, avait été braquée par plusieurs hommes, certains habillés en policiers, dans une discrète résidence hôtelière de luxe à Paris près de l'église de la Madeleine, où elle était venue assister à la Fashion Week.

Deux voleurs l'avaient menacée avec une arme sur la tempe, avant de la ligoter et de la bâillonner.

Selon Vice News relayé par le New York PostYunis Abbas, l'un des cerveaux à l'origine du braquage de l'hôtel parisien, a reproché à sa célèbre victime son crime, affirmant qu'elle "devrait être un peu moins voyante."

Yunis Abbas a passé près de deux ans en prison pour le casse de 10 millions de dollars au cours duquel Kardashian a été attachée et mise dans la baignoire de sa chambre d'hôtel par des voleurs se faisant passer pour des policiers. "Comme elle jetait de l'argent par la fenêtre, j'étais là pour le récupérer, et c'était tout.  Coupable ?  Non, je m'en fiche", a expliqué Abbas à VICE News dans une interview publiée samedi. "Ils devraient être un peu moins voyants envers les gens qui ne peuvent pas se le permettre", a-t-il poursuivi à propos des Kardashian et d'autres célébrités qui affichent leur richesse en ligne.  "Pour certaines personnes, c'est de la provocation". Les voleurs - dont beaucoup avaient plus de 60 ans - ont dérobé à Kardashian des bijoux d'une valeur de 10 millions de dollars, dont la bague de fiançailles de 20 carats, d'une valeur de 4 millions de dollars, que lui avait offerte Kanye West. Abbas, âgé d'une soixantaine d'années, était l'une des 12 personnes arrêtées pour le vol de la semaine de la mode à Paris.  Il a été libéré de prison après 22 mois pour des raisons de santé apparemment liées à son cœur. Il a déclaré que le gang avait utilisé Internet pour retrouver Kardashian et la voler après l'avoir remarquée sur tous les réseaux sociaux en train d'exhiber ses bijoux. Abbas a déclaré qu'il était resté en bas de l'hôtel pour monter la garde pendant que ses co-conspirateurs attachaient la star de téléréalité dans la baignoire de l'hôtel. "La secrétaire de Madame Kardashian a appelé à l'aide.  Mais elle a appelé le 911 aux États-Unis, ce qui nous a fait peur, ce qui leur a fait perdre beaucoup de temps.  Et quand nous sommes sortis, il y avait une bande de policiers à l'extérieur qui ne savaient rien du vol", a-t-il dit. Kim Kardashian a parlé à plusieurs reprises de cet incident traumatisant, affirmant qu'il l'a laissée craintive et constamment anxieuse.  "On n'en sort pas indemne", a reconnu Abbas, ajoutant :  "Bien sûr, elle a dû être traumatisée. " Abbas, qui a été interviewé par VICE news pour un reportage sur les vols d'influenceurs, a déjà parlé du hold-up, et a même écrit un mémoire intitulé "J'ai kidnappé Kim Kardashian. " Il est entré et sorti de prison pour divers crimes depuis des décennies.  Il a dit qu'il a volé Kardashian parce qu'il était à court d'argent.

À la une

Sélectionné pour vous