En ce moment
 

Foot: la Corée du Sud va accueillir la Corée du Nord pour des matches qualificatifs

Foot: la Corée du Sud va accueillir la Corée du Nord pour des matches qualificatifs
Des supporters sud-coréens agitent des "drapeaux de réunification" avec la Corée du nord, lors de l'Ari Sports Cup, un tournoi international de football pour les moins de 15 ans, le 29 octobre 2018 àJung Yeon-je
 
 

La Corée du Sud accueillera au cours de l'année 2021 la Corée du Nord pour une série de matches de qualification pour la Coupe du monde 2022 et la Coupe d'Asie 2023, a indiqué vendredi la Confédération asiatique de football.

La Corée du Sud, qui a atteint les demi-finales de la Coupe du monde 2002 sur son sol, est l'un des huit pays qui accueillera son groupe de qualification asiatique respectif, dans un nouveau format destiné à réduire les risques de coronavirus.

Outre la Corée du Sud et la Corée du Nord, le groupe G comprendra également le Liban, le Sri Lanka et le Turkménistan.

La Chine, le Koweït, le Bahrein, les Emirats arabes unis, l'Arabie saoudite, le Qatar et le Japon seront les autres hôtes des matchs reportés, qui se dérouleront du 31 mai au 15 juin.

En octobre 2019, les deux Corées ont fait match nul 0-0 à Pyongyang, la capitale nord-coréenne, lors d'un match de qualification pour la Coupe du monde au Qatar. Les supporters et les médias étrangers étaient interdits et il n'y a pas eu de retransmission télévisée en direct.

Il s'agissait du premier match de compétition entre les équipes masculines coréennes accueilli par le Nord. Lors de leur dernier match de qualification pour la Coupe du monde 2010, les locaux s'étaient imposés 1-0 à Séoul en 2009.

Les éliminatoires de la Coupe du monde dans la zone Asie sont en suspens depuis 2019, après que le Covid-19 a bouleversé le calendrier. La Corée du Nord et la Corée du Sud restent toujours techniquement en guerre l'une envers l'autre car la guerre de Corée s'est terminée en 1953 par un armistice plutôt que par un traité de paix, et la péninsule demeure divisée par une zone démilitarisée lourdement fortifiée.

Cependant, les compétitions sportives ont précédemment contribué à améliorer les liens, notamment lors des Jeux olympiques d'hiver de 2018 en Corée du Sud, qui ont annoncé un réchauffement sans précédent des relations.




 

Vos commentaires