En ce moment
 

Mbaye Leye: "Gagner ce trophée signifierait beaucoup" (vidéo)

 
 

Propulsé entraîneur du Standard de Liège fin décembre, Mbaye Leye pourrait sauver la saison du club principautaire dimanche soir (20h45) en cas de victoire contre Genk en finale de la Coupe de Belgique. Les Liégeois, qualifiés pour les Playoffs 2 à l'issue de la phase classique, auront l'occasion de se qualifier pour les barrages de la prochaine Europa League.

"Il sera important que les joueurs rentrent dans ce match en sachant que c'est comme si c'était un match de championnat, mais qui est aussi différent parce que ça peut changer l'évolution qu'on a eu cette année, une année difficile. Cette Coupe pourrait faire plaisir à beaucoup de monde, notamment aux supporters", a confié Mbaye Leye à nos journalistes Vincent Legraive et Thomas Decupere.

"Ce sera juste une bouffée d'oxygène, dans le sens où la réalité, c'est qu'on a vécu une saison difficile. Ce sera important pour le Standard, un club qui veut toujours gagner. C'est cet état d'esprit-là qu'on doit avoir sur le terrain et dans l'encadrement. Il va falloir jouer pour gagner, sortir de notre zone de confort, mais quel que soit le résultat à la fin du match, il faudra être fier de nous. Le Standard que vous avez vu au mois de janvier, c'est le même qui sera sur le terrain demain".

"Oui, l'émotionnel peut jouer lors d'un match pareil, mais on va préparer tous les joueurs pour qu'ils soient prêts mentalement et qu'on ramène cette Coupe".

"On ne pourra pas sauver notre saison sur un match. L'année restera difficile, victoire ou pas. Mais la Coupe sera peut-être une bouffée d'oxygène dans une saison compliquée. Le Standard ne doit jamais être content de jouer les Playoffs 2", a lancé Mbaye Leye un peu plus tôt en conférence de presse dans les travées du Stade Roi Baudouin.

Triple vainqueur de la Coupe en tant que joueur, l'ancien attaquant compte faire profiter son groupe de son expérience. "Le stress n'est pas différent en tant que joueur ou entraîneur, à la seule différence que vous n'êtes plus un acteur de la rencontre. La seule chose que je puisse faire, c'est guider les joueurs, les mettre dans les meilleures conditions possibles afin qu'ils maîtrisent les aspects d'une telle rencontre".

Mbaye Leye est persuadé que sa phalange, qui reste sur un 10/12 en championnat, a les "capacités pour rééditer ses belles performances". En Coupe, le Standard a en effet dû batailler sous la pluie à Seraing, se qualifier aux tirs au but dans un froid polaire à Courtrai, briser les rêves de doublé du Club de Bruges avant de sortir Eupen aux portes de la finale. "Les joueurs sont prêts et en forme", a-t-il prévenu.

D'un point de vue tactique, le T1 liégeois estime que les clés du match résideront dans l'efficacité. "Les deux équipes sont capables de se créer des occasions et faire le jeu. Nous sommes conscients des qualités défensives et offensives de notre adversaire. Il faudra être bien organisé. J'ai une équipe qui a déjà démontré qu'elle était capable de réagir. Cela me laisse à penser que nous pouvons faire la différence".

Depuis sa prise de fonction fin décembre 2020, Mbaye Leye est parvenu à insuffler un vent nouveau au sein de l'effectif liégeois. "Gagner ce trophée signifierait beaucoup, moi qui suis arrivé il y a quatre mois alors que la situation était compliquée. Pour le club, ce serait énorme. C'est un match dont l'issue restera dans le palmarès d'un des deux clubs".

En cas de victoire, le Standard décrochera sa 9e Coupe de la Belgique, la première depuis 2018 et une victoire 1-0 après prolongations contre... Genk.


 




 

Vos commentaires