Bienvenue à Prague: les Diables Rouges affrontent leur plus gros adversaire du groupe

Attention, danger: les Diables Rouges affrontent ce soir leur plus gros adversaire du groupe
 
 

Après une victoire 3-1 contre le pays de Galles, la Belgique aborde le deuxième de ses huit matches qualificatifs à la Coupe du monde 2022. Les Diables Rouges de Roberto Martinez, privés de certains éléments, devront se méfier ce samedi soir à Prague de la République tchèque, qui arrive en confiance après un large succès 2-6 contre l'Estonie.

En comparaison au match de mercredi à Louvain, le Catalan ne pourra pas compter sur plusieurs joueurs. Thomas Vermaelen est déjà rentré au Japon alors que les Diables Rouges évoluant en Bundesliga n'ont pas pu effectuer le voyage à Prague en raison des restrictions de voyage imposées par le gouvernement allemand, la situation sanitaire étant particulièrement préoccupante dans la capitale tchèque.

Il s'agit de Thomas Meunier et Thorgan Hazard, titulaires mercredi, ainsi que de Koen Casteels et Dedryck Boyata. Martinez a également laissé Yannick Carrasco en Belgique afin de permettre au joueur de l'Atlético Madrid d'éventuellement disputer le troisième volet de ce triptyque printanier, mardi contre la Biélorussie. Toutes ces absences viennent s'ajouter à celles d'Eden Hazard et Axel Witsel, blessés et forfaits avant la trêve internationale. Malgré tout, la Belgique pourra s'appuyer sur de la qualité et de l'expérience dans chacune des lignes, notamment avec Thibaut Courtois, Jan Vertonghen, Kevin De Bruyne ou encore Romelu Lukaku.

Les Tchèques aussi seront privés de quelques éléments importants ce samedi soir. En effet, le sélectionneur national Jaroslav Silhavy devra composer avec les absences de son capitaine et milieu de terrain Vladimir Darida, du gardien Jiri Pavlenka, du défenseur Pavel Kaderabek et de l'attaquant Patrik Schick, tous titulaires contre les Estoniens et évoluant en Bundesliga.

Content de la réaction de ses troupes mercredi après l'ouverture du score galloise, Roberto Martinez a évoqué la force collective tchèque. "C'est une équipe agréable à voir jouer, animée par l'envie d'attaquer. Elle est très forte en transition, nous savons que cela s'annonce difficile", a prévenu l'Espagnol vendredi en conférence de presse. Ce duel sera le huitième entre les deux nations depuis la dissolution de l'ex-Tchécoslovaquie.

Le 5 juin 2017, les Diables avaient remporté le dernier sur le score de 2 buts à 1, grâce à des buts de Michy Batshuayi et Marouane Fellaini. Samedi, l'autre match du groupe E opposera la Biélorussie à l'Estonie à Minsk (18h). Mardi, les Diables recevront les Biélorusses à Den Dreef sur le coup de 20h45, simultanément au duel entre Gallois et Tchèques à Cardiff. Le premier de chaque groupe sera qualifié pour le Mondial 2022 disputé au Qatar. (Belga)




 

Vos commentaires