En ce moment
 

Anthony Moris, gardien de l'Union: "Si Bruges s’écrase maintenant, ils ont un réel problème"

 
 

Vainqueur 1-0 de l'Union Saint-Gilloise lors de la quatrième journée des Champions' playoffs, le Club Bruges (46 points) s'est rapproché très fort de son troisième titre de champion consécutif en mettant l'Union à trois points. Les deux équipes ont terminé à dix avec les exclusions du Bruxellois Koki Machida (59e) et du Brugeois Tajon Buchanan (90e+3).

Après la rencontre, le gardien unioniste, Anthony Moris, nous a livré ses impressions. "Dans le jeu, dans le contenu, on était largement supérieur à cette équipe, mais dans le football, il y a les chiffres qui parlent. Quand tu mets zéro but contre cette équipe et que tu prends 1 point sur 12, il faut aller chercher le pourquoi de ces défaites. Après le but annulé, on s’est dit que les dieux du foot n’étaient pas avec nous. Il faut savoir l’accepter. Le foot est un sport imprévisible. Si Bruges s’écrase maintenant, ils ont un réel problème. Je les vois mal perdre les deux matchs qui viennent."

Et de conclure: "On a toujours mis notre cœur dans tous les matchs. On est face à une équipe qui sait comment être championne. On a eu les occasions, mais malheureusement, c’est eux qui gagnent au final. Il faut maintenant assurer cette 2e place, qui nous permettrait d’obtenir une place qualificative pour les préliminaires de la Ligue des champions. On parle quand même de quelque chose dont beaucoup de clubs révéraient. Et nous, en tant que joueurs, très peu y ont goûté. Ce sera une chance de le faire."


 

Vos commentaires