En ce moment
 

Charleroi bat le Cercle dans les 10 premières minutes et consolide sa position au classement

Charleroi bat le Cercle dans les 10 premières minutes et consolide sa position au classement
© Belga
 
 

Charleroi s'est imposé 1-2 sur la pelouse du Cercle de Bruges samedi après-midi dans leur rencontre comptant pour la 15e journée de Jupiler Pro League. Grâce à ce succès, les Carolos reviennent à la hauteur de Malines avec 26 points et occupent la 5e place du classement.

Premier tir carolo dans la rencontre et c'était directement but. Ryota Morioka récupérait le cuir à la hauteur du rond central avant de progresser sur le terrain. Pas attaqué, le meneur de jeu japonais entrait dans le rectangle et déclenchait une frappe croisée qui trompait Thomas Didillon (3e, 0-1).

A peine cinq minutes plus tard, Charleroi doublait la mise à la suite d'un coup-franc. Le ballon était dans un premier temps bien renvoyé par la défense brugeoise avant qu'Ali Gholizadeh ne le renvoie dans le rectangle. Stefan Knezevic l'amortissait de la poitrine pour Loïc Bessilé qui reprenait en un temps et trompait Didillon pour la deuxième fois (8e, 0-2).

Le Cercle mettait le nez à la fenêtre à la 35e minute de jeu par l'intermédiaire de Rabbi Matondo qui frappait de loin, mais le ballon passait largement à côté. Le Carolo Anthony Descotte s'illustrait à son tour en fin de premier acte. Il emmenait bien un ballon de Ilaimaharitra, que Zorgane reprenait à sa place et envoyait de quelques centimètres à côté des cages brugeoises.

Sans être flamboyant, le Sporting de Charleroi menait de deux buts à la pause face à une équipe du Cercle sans solutions.

Les Brugeois affichaient un tout autre visage dans le second acte en étant plus conquérants mais sans parvenir à tromper la vigilance d'Hervé Koffi. Ce sont même les Carolos qui passaient tout près du K.O. par Gholizaedeh qui trouvait le poteau à la 72e.

On pensait se diriger vers un succès 0-2, mais l'espoir renaissait pour les Brugeois dans les dernières secondes de jeu grâce à un but de Jesper Daland (90e, 1-2). Koffi n'était pas impérial dans sa sortie et le défenseur norvégien, monté pour l'occasion, trompait le portier des Zèbres de la tête.


 




 

Vos commentaires