En ce moment
 

Découvrez Quinton Fortune, le renfort de Tubize

Présentation du transfert le plus surprenant du mercato hivernal: Quinton Fortune, qui a rejoint l'AFC Tubize, après avoir joué à Manchester United et à Brescia.

Quinton Fortune, 31 ans, a déjà un joli parcours derrière lui, dans les plus grands championnats d’Europe. Mercredi, le Sud-Africain a pourtant pris part à son premier entraînement avec Tubize, où il a signé un contrat de six mois, comme s’il débutait une saison avec Manchester United, un club pour lequel il a évolué six saisons.

> Découvrez la vidéo

Quinton Fortune n’a pas snobé les installations et le petit stade Leburton dans une ville de Tubize où il a déjà décidé d’habiter. "Je suis ravi d’avoir connu Old Trafford. Mais cela appartient désormais au passé. Ce qui m’intéresse, moi, c’est de jouer au foot. Et Tubize est un club de foot, non ?", peut-on lire dans la presse.

Bloqué à Brescia

Bloqué à Brescia, en Série B italienne, "où des divergences avec le coach m’empêchaient de jouer", le natif de Cape Town a relevé le défi des promus, grâce notamment aux bonnes relations entre Tubize et Brescia.

En toile de fond de ce transfert surprise et médiatique, qui suscite également la curiosité au Nord du pays, se trouve la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud. Quinton Fortune, qui compte déjà deux rendez-vous planétaires à un palmarès présentant également 52 sélections avec son équipe nationale, rêve d’en être.

"C’est chez moi, dans mon pays. C’est évidemment un objectif pour moi. Pour cela, il faut que je joue. Je ne suis pas Maradona mais j’espère que le sélectionneur national sera désormais attentif au Championnat de Belgique (NdlR : où trois de ses compatriotes, dont Van Heerden à Bruges, évoluent)."

Le seul et unique objectif de Tubize, à savoir rester en D1, est d’ores et déjà bien ancré dans son esprit. Il pourrait passer par lui. "Mais pas uniquement. Je vais tenter d’aider le club, notamment par mon expérience. Mais je compte également sur mes équipiers pour m’aider à réussir ici."


Vos commentaires