En ce moment
 

Il n'y aura pas de miracle: l'Excelsior Mouscron n'obtient pas sa licence et risque la disparition

Il n'y aura pas de miracle: l'Excelsior Mouscron n'obtient pas sa licence et risque la disparition
 
 

L'Excel Mouscron n'a pas obtenu gain de cause, en appel, devant le Centre belge d'Arbitrage dans le secteur sportif (C-SAR) qui confirme la décision de la Commission des Licences de l'Union belge de ne pas octroyer de licence professionnelle aux Hurlus.

C'est sans doute la fin d'un mythe. L'Excel Mouscron a reçu ce matin la confirmation que le club n'obtiendrait pas sa licence pour la saison prochaine. La faute à une situation financière intenable, avec des dettes exorbitantes et le départ acté de Gerard Lopez, qui dirigeait le club jusque-là.

Le 13 avril, la Commission des Licences de l'Union belge de football avait refusé d'octroyer une licence pour le football professionnel - ni même amateur - à l'Excel Mouscron, pour la 7e fois en huit ans. Mouscron s'en était sorti les autres années en obtenant gain de cause devant la CBAS, la Cour belge d'arbitrage pour le sport. Cette fois c'est devant le Centre belge d'Arbitrage dans le secteur sportif (C-SAR), une section spécifique du CEPANI, le Centre belge d'Arbitrage et de Médiation, que Mouscron a tenté sa chance. En vain désormais. Sans repreneur, la pérennité même du club est désormais menacée.

Alors que va-t-il se passer ? Sans nouveaux investisseurs, le club risque purement et simplement de disparaître. Sportivement, le club va être relégué en D2 ACFF et débutera la saison avec trois points de pénalité. 


 

Vos commentaires