En ce moment
 

Les dirigeants du FC Bruges se félicitent: "Nous avons essayé de toujours bien jouer au football"

Les dirigeants de Bruges se félicitent:

Grâce à son partage au Standard (1-1) dimanche lors de la 9e et avant-dernière journées des Playoffs 1, le Club Bruges s'est assuré de son 15e titre de champion de Belgique. Un soulagement pour les dirigeants brugeois qui louent le travail de l'entraîneur des Blauw & Zwart, Ivan Leko.

Le parcours des Brugeois aurait du les conduire vers un titre plus aisément acquis, mais la tournure des Playoffs 1 a relancé le suspens. "Ce fut un parcours difficile, certainement jusqu'à la deuxième mi-temps à Charleroi jeudi dernier", a reconnu Vincent Mannaert, le manager du Club Brugeois. "Je crois que le groupe s'est dit ensuite: 'ce titre, il doit être pour nous'. Et la réaction a été là. Et aujourd'hui encore, les joueurs l'ont montré face un très bon Standard. Nous avons essayé de toujours bien jouer au football, même dans les moments difficiles", a ajouté Vincent Mannaert qui estime ce titre amplement mérité. "Nous avons toujours essayé de marquer un but de plus que l'adversaire et ça c'est un compliment que je lance au staff et aux joueurs".

"Ivan Leko a montré ce qu'il valait"

Ivan Leko avait succédé, un peu à la surprise générale, à Michel Preud'homme, mais le Croate, déjà champion avec Bruges à deux reprises comme joueur, a imprimé sa carte de visite au club. "Être jeune et sans expérience, ce n'est pas facile quand on est à la tête d'un grand club. Ivan Leko a montré ce qu'il valait et ce n'est pas facile du tout après la faste période connue sous le règne d'un monument comme Michel Preud'homme. Il est toujours resté sur ses principes même après l'élimination précoce sur la scène européenne, et malgré la pression. Il a toujours parlé football à son groupe. Il a été fantastique".

"Autre chose qu'un 0/18 en Ligue des champions"

"Les Playoffs sont un marathon et nous avons connu des moments difficiles", confirmait Bart Verhaeghe, le président brugeois. "Et dans les circonstances aujourd'hui, nous savourons encore mieux ce titre. Maintenant en Ligue des Champions, nous voulons autre chose qu'un zéro sur 18, c'est certain. Le choix d'Ivan Leko était un pari. Il a beaucoup de qualités, il est tactiquement très fort, il est optimiste et prône un football offensif. L'entraîneur fait partie d'une équipe et cette équipe est très forte. C'est aussi la confirmation de tout le travail effectué ces dernières années".

Le but ayant permis aux Brugeois d'égaliser a suscité encore un peu plus la polémique quand à l'utilisation du VAR. "Je reste sur ma position sur le VAR, il y a eu trop d'erreurs commises", s'est contenté de dire Bart Verhaeghe.

Vos commentaires