En ce moment
 

Des stewards dénoncent leurs confrères après le Clasico: "Certains ont un passé criminel ou sont mentalement limités"

Des stewards dénoncent leurs confrères après le Clasico:
©Belga

Quelques jours après l'onde de choc de l'arrêt du "clasico", plusieurs stewards de stades de football dénoncent samedi dans les pages du journal flamand Het Laatste Nieuws: selon eux, la sécurité dans les stades de la Pro League souffre de failles importantes. Certains affirment que les clubs placent parfois "n'importe qui" dans les équipes chargées d'assurer la sécurité lors des matches. "Certains sont les meilleurs amis des hooligans, ont un passé criminel ou sont mentalement limités", rapportent-ils.

Le constat pourrait expliquer que le noyau dur des "supporters" les plus problématiques s'en sort souvent sans trop d'ennuis. "Dans plusieurs clubs, dont certains du top, il y a des supporters que l'on ne peut jamais fouiller. Parfois, des stewards participent même au passage de pétards dans le stade", explique un des témoins. Un autre steward confirme, affirmant avoir vu l'année dernière un de ses collègues amener lui-même des feux d'artifice à l'intérieur du stade. "Il les a placés sous les chaises d'amis supporters".

Selon les stewards interrogés, des incidents comme ceux qui ont entrainé l'arrêt du match Standard-Anderlecht pourraient en réalité survenir à n'importe quel moment et dans n'importe quel match. "Les clubs le savent, mais ils détournent le regard. Ils jouent avec la sécurité de milliers de supporters".

Vos commentaires