En ce moment
 

Le Lierse veut renaître grâce au Lyra, ses curateurs se sont déjà mis au travail

Le Lierse veut renaître grâce au Lyra, ses curateurs se sont déjà mis au travail

Le tribunal de commerce de Malines a déclaré lundi la faillite du club de football du SK Lierse qui évoluait cette saison en Proximus League (D1B). Il s'agit de la SCRL (société coopérative à responsabilité limitée) Koninklijke Lierse Sportkring et de l'ASBL des jeunes qui lui est associée. Le club avait officiellement déposé ses comptes vendredi.

Immédiatement après leur nomination, les curateurs Jeroen Pinoy et Luc De Pretre se sont rendus sur place pour commencer à lister les différents actifs. Selon Pinoy, les dettes de Lierse n'ont pas encore été estimées. Au cours des prochaines semaines, diverses créances pourraient être réclamées. En même temps, tous les contrats en cours sont inventoriés, tels que les contrats de location ou les contrats avec les joueurs. Pour l'instant, il n'y a eu aucun licenciement. Pinoy estime qu'il sera en mesure de clarifier cette question dans un délai maximum de deux à trois semaines.

Le curateur réitère l'intention de ne plus jouer de matchs. Le Lierse a déclaré forfait pour les deux derniers duels de Playoffs 2, contre Waasland-Beveren et à Zulte Waregem.

Mardi après-midi, la curatelle n'avait pas encore reçu de renseignements sur d'éventuelles collaborations futures. Le club de football du Lyra (sacré champion de provinciale 1 anversoise) et le collectif de supporters "Lierse Voor Altijd" espèrent toujours travailler ensemble après la faillite de Lierse pour construire un grand club unifié à Lierre. Les deux parties espèrent que le K. Lyra Lierse SK (KLLSK), comme on appellerait le club, pourra jouer en 3e division amateurs, sous le matricule du Lyra, dès la saison prochaine. "Lierre mérite un bon club stable avec un nom et une réputation régionales", déclare Bert Jansen, porte-parole de "Lierse voor Altijd". Le dossier doit être remis pour le 1er juin à l'Union belge.

Icône du Lierse, Eric Van Meir suit le projet de près. "Ce projet m'intéresse car il offre des garanties pour les jeunes", dit l'ancien Diable Rouge. "La formation a toujours été un des facteurs de la réussite du Lierse et cela doit le rester. Vu les problèmes du club, de nombreux jeunes ont été voir ailleurs. Le KLLSK garantit que cela va changer. Je ne vise aucune fonction mais je donnerai des conseils si on me le demande", dit Van Meir, joueur du Lierse de 1996 à 2001.

Vos commentaires