En ce moment
 

Mercato: Charleroi réalise une belle opération en enrôlant Joris Kayembe

Mercato: Charleroi réalise une belle opération en enrôlant Joris Kayembe

Joris Kayembe passe du FC Nantes au Sporting de Charleroi, ont annoncé les Zèbres vendredi. L'ailier belge de 25 ans a signé un contrat de deux ans, avec option pour deux années de plus.

Ancien joueur du Brussels (2010-2011) et du Standard (2011-2013), Joris Kayembe avait rejoint les équipes de jeunes de Porto en 2013 et avait débuté sa carrière pro au Portugal en 2015. Il était à Nantes depuis 2017. "L'arrivée de Joris s'inscrit dans le modèle de fonctionnement propre à club comme Charleroi, ça veut dire qu'on l'a rencontré, on a discuté avec lui", déclare Mehdi Bayat, le manager de Charleroi. "Il était un des grands espoirs du football belge et puis malheureusement, il a été blessé, coup sur coup, à deux reprises. Deux blessures graves qui l'ont écarté des terrains. Aujourd'hui, il a vraiment cette volonté de prouver qu'il a encore toutes les qualités requises pour pouvoir réellement lancer cette carrière qui était très prometteuse. Et donc on fera tout à Charleroi pour qu'il puisse prendre cette revanche." 

"Joris est un ailier, gaucher, qui peut jouer à gauche comme à droite", poursuit Mehdi Bayat. "Il a aussi une certaine polyvalence car il a déjà joué en tant qu'arrière gauche, dans une défense à trois ou à quatre. Il se sent aussi très bien dans un milieu axial en tant que 8 ou 6 et demi. Il a du répondant et j'espère qu'il pourra apporter un plus à Charleroi".

"Quand on voit les résultats de l'équipe, sa place au classement, ça m'a encouragé à venir ici", dit de son côté Joris Kayembe. "Je n'ai jamais vraiment joué en Belgique mais c'est une chance pour moi maintenant de revenir dans mon pays et de pouvoir me relancer. Ça me donne aussi l'occasion de me rapprocher de ma famille. Quant à ma place sur le terrain, je suis un joueur polyvalent, je sais jouer sur le flanc mais dans le milieu également."

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires