En ce moment
 

Une Pro League à 12 clubs et une coupe avec les Pays-Bas: la révolution proposée pour le football belge

12 clubs en Pro League et coupe belgo-néerlandaise: une RÉVOLUTION envisagée dans le football belge
 
 

La suggestion émane d'un cabinet d'experts chargé d'évaluer les options pour améliorer enfin le ranking UEFA de notre pays. Une révolution serait dès lors à l'étude.

La Pro League pourrait bien entamer une mue révolutionnaire dans les prochaines années. C'est du moins ce que suggère le cabinet d'experts Twenty First Group, en charge d'un audit visant à améliorer la santé des clubs belges, et notamment du ranking UEFA, qui définit les tickets européens attribués à nos équipes.

Des résultats qui vont dans le sens d'une véritable révolution. En effet, le cabinet va suggérer d'oublier les formats actuels, en passant la Pro League de 18 à 12 clubs. La D1B, en revanche, en compterait 14. Une formule envisagée dès la saison 2023-2024 et qui s'accompagnerait de play-offs remodelées.

En effet, 3 poules seraient alors formées. Celle comprenant les 8 premiers de D1A serait en lutte le titre et donc pour les tickets européens. En revanche, un groupe composé des 4 derniers de Pro League et des 4 leaders de D1B définirait la liste des clubs évoluant dans l'élite la saison suivante. 4 clubs pourraient donc potentiellement monter ou descendre chaque année. Le troisième groupe est composé des 10 derniers de D1B pour sauver son statut professionnel. Les points seraient tous remis à 0 dans chaque poule.  

Et pour renforcer l'attractivité et le niveau des clubs, l'audit propose d'organiser une coupe conjointe avec les Pays-Bas, la BeNeCup. Elle commencerait par des tours joués dans les deux pays, avant que, dès les quarts de finale, un tournoi global soit organisé sur terrains neutres. Le vainqueur recevrait un ticket européen de son pays, l'autre devant le redonner à l'équipe de sa nation ayant eu le meilleur parcours.

Un véritable chambardement qui bouleverserait le paysage du football belge. Affaire à suivre de près.  


 




 

Vos commentaires