Grosse altercation entre Romelu Lukaku et Zlatan Ibrahimovic (vidéo)

© Isopix
 
 

L'Inter Milan a eu raison de l'AC Milan (2-1) mardi en quart de finale de la Coupe d'Italie, tout au bout d'un derby intense marqué par le duel tendu entre Romelu Lukaku et Zlatan Ibrahimovic, ce dernier ayant été exclu en seconde période.

L'AC Milan et l'Inter Milan s'affrontaient en quart de finale de la Coupe d’Italie mardi soir, et la fin de la première mi-temps a été marquée par un gros clash entre Romelu Lukaku et Zlatan Ibrahimovic.

Après une faute de Romagnoli, l'attaquant des Diables Rouges s'est énervé, et le Suédois de 38 ans a décidé de s'en mêler. Les deux joueurs, qui ont évolué ensemble sous le maillot de Manchester United, se sont alors retrouvés tête contre tête. Pour calmer les choses, l'arbitre leur a mis une carte jaune chacun.

© Isopix

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

Lukaku, qui était furieux contre Ibra, est revenu à la charge au moment de rejoindre les vestiaires pour la mi-temps. Le Belge lui a lancé plusieurs insultes, devant même être retenu par un membre du staff afin d'éviter que la situation dégénère. En fin de vidéo, on peut l'entendre dire "Tu veux parler de ma mère?!", en anglais et en italien, et lui balancer "Fils de p*te", en français. Zlatan aurait-il insulté la maman de Romelu? Serait-ce cela le point de départ de l'altercation entre les deux attaquants?

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

Après l'ouverture du score pour Milan signée "Ibra" sur sa première frappe (31e), "Big Rom" lui a répondu pour l'Inter en seconde période sur penalty (71e) alors que les Rossoneri étaient réduits à dix, suite à un deuxième carton jaune de... Ibrahimovic pour une faute sur Kolarov (57e).

Et c'est Christian Eriksen, celui qui ne faisait plus partie des plans d'Antonio Conte, qui est sorti du banc pour marquer le but de la qualification (90+7e) au cours d'un très long temps additionnel en raison d'un changement d'arbitre pour blessure.

L'Inter rencontrera en demi-finales (en matches aller-retour, contrairement aux quarts) la Juventus Turin ou la SPAL, dernier représentant de Serie B encore en lice, qui se rencontrent mercredi.




 

Vos commentaires