Le Bayern Munich, le Borussia Dortmund et le PSG ont bel et bien refusé de participer à la Super League

Le Bayern, Dortmund et le PSG ont bel et bien REFUSÉ de participer à la Super League
© BELGAIMAGE
 
 

Les deux grands clubs allemands le Bayern Munich et le Borussia Dortmund et le géant français le Paris saint-Germain se sont vu proposer de devenir membres de la Super League européenne de football. Tous trois font partie des clubs fondateurs. Bien que les deux équipes de Bundesliga aient réitéré leur opposition à ce projet.

A en croire le magazine allemand Der Spiegel, qui a pu consulter le contrat de fondation de la Super League, les trois clubs sont ceux qui sont appelés à compléter les fondateurs. Le Bayern et Dortmund ont 30 jours, et Paris Saint-Germain 14 pour répondre aux contrats datés du 17 avril qui leur donneraient le statut de membres fondateurs de la ligue annoncée dimanche.

Le président du Real Madrid a cependant indiqué lundi soir dans l'émission espagnole El Chiringuito qu'il n'avait pas invité le PSG. "On pense que le PSG pourrait nous rejoindre mais je ne peux pas m'avancer parce qu'on en a pas encore parlé, ni avec les deux clubs allemands. Nous avons douze clubs fondateurs et nous pouvons en avoir quinze", a indiqué poursuivi Florentino Perez.

Les plans de la Super League annoncés par douze grands clubs anglais (6), espagnols (3) et italiens (3) ont provoqué un véritable séisme. L'AC Milan, Arsenal, Atlético Madrid, Chelsea FC, FC Barcelone, Inter Milan, Juventus, Liverpool, Manchester City, Manchester United, Real Madrid et Tottenham ont déclaré leur intention de lancer leur propre compétition de 20 équipes à partir du mois d'août, en marge de celles de l'UEFA. Seules cinq places seraient "ouvertes" chaque saison, les 15 membres fondateurs étant certains de demeurer présents au fil des saisons.

L'UEFA, l'instance dirigeante de l'Europe, a réagi avec fureur à ces projets, révélés à la veille de l'annonce de la réforme de sa Ligue des Champions à 36 clubs qui entrera en vigueur à partir de 2024.

Les supporters de tout le continent ont également réagi très négativement, ce qui revêt une importance particulière pour le Bayern et Dortmund, membres de l'UEFA, qui envisagent d'y adhérer.

Le président du Bayern, Karl-Heinz Rummenigge, et le CEO de Dortmund, Hans-Joachim Watzke, ont tous deux déclaré lundi qu'ils étaient attachés à la structure actuelle du football européen et qu'ils soutenaient les changements apportés à la Ligue des Champions.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.




 

Vos commentaires