En ce moment
 

Un club de foot dévoile un maillot à code QR pour défendre les droits humains au Qatar (photo)

Un club de foot dévoile un maillot à code QR pour défendre les droits humains au Qatar (photo)
© Twitter @TromsIL
 
 

Le club norvégien Tromso IL a présenté lundi "le premier maillot de foot à code QR au monde", une initiative visant à soulever la situation des droits humains au Qatar avant la Coupe du monde.

Fruit d'une coopération avec Amnesty International, le maillot arbore les formes géométriques caractéristiques --popularisées par la pandémie de Covid-- qui, une fois scanné, renvoient à un site traitant des droits humains et de "sportswashing", le blanchiment de l'image d'un pays grâce à l'organisation d'événements sportifs.

"À travers cela, nous espérons stimuler davantage de discussions, nous espérons plus de débats, nous voulons plus d'actes", a déclaré Tom Hogli, ancien pro devenu responsable des relations publiques de Tromso IL, en présentant le maillot.

L'équipe de première division portera ce maillot singulier dimanche contre Viking Stavanger lors de la dernière rencontre de championnat avant la pause hivernale.

Tromso dit avoir été en février le premier club de football professionnel au monde à réclamer un boycott du Mondial au Qatar pour protester contre la condition des travailleurs migrants dans l'émirat.

Le pays rejette vigoureusement ces critiques, soulignant avoir réformé son droit du travail et instauré un salaire minimum.

L'idée d'un boycott a un temps eu le vent en poupe en Norvège mais un vote au sein de la Fédération nationale avait finalement exclu cette éventualité en juin. Sur les terrains, la sélection norvégienne n'a en définitive pas décroché son ticket de qualification.

Tout en reconnaissant les réformes introduites, Amnesty international avait exhorté le mois dernier le Qatar à cesser les abus contre les travailleurs immigrés, dont beaucoup ont oeuvré sur les grands chantiers du Mondial.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.


 

Vos commentaires