En ce moment
 

Ligue des champions: le prochain match du PSG inquiète l'ambassade de France en Serbie

Ligue des champions: le prochain match du PSG inquiète l'ambassade de France en Serbie

L'ambassade de France a appelé vendredi ses ressortissants à la prudence le jour du match de Ligue des Champions entre l'Etoile Rouge et le Paris SG mardi à Belgrade.

Dans un message à ses ressortissants en Serbie, l'ambassade conseille aux Français "la plus grande vigilance et à faire preuve de discrétion aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du stade".

Elle recommande "fortement d'éviter de circuler en ville et dans des endroits publics en portant les couleurs du club parisien".

Le match aller début octobre à Paris avait été marqué par des violences. Le président serbe Aleksandar Vucic s'en était alors pris aux "bandits et hooligans (français) qui ont attaqué les supporteurs de l'Etoile rouge avec des bâtons". "Nous demanderons à voir comment ils seront punis", avait-il ajouté.

Une frange des supporteurs des deux grands clubs de Belgrade, l'Etoile Rouge et le Partizan, est connue pour sa violence, et certains entretiennent des liens avec la criminalité.

Les jours de matchs importants, la ville, d'ordinaire très sûre, est quadrillée par les forces de l'ordre en très grand nombre et est survolée par des hélicoptères.

En septembre 2009, un supporteur de Toulouse, Brice Taton, avait été battu à mort par des fans du Partizan en plein centre de Belgrade.

Plusieurs auteurs de cette agression ont été condamnés par la justice serbe, qui avait prononcé des peines lourdes allant jusqu'à quinze ans de prison.

Les relations entre Paris et Belgrade ont souffert récemment, après que les services du protocole français ont placé dans une tribune secondaire Aleksandar Vucic lors des cérémonies du Centenaire de l'Armistice du 11-Novembre 2018.

Les Serbes ont payé un très lourd tribut à la Première Guerre mondiale, notamment en combattant avec les Français sur le Front d'Orient.

Le président français Emmanuel Macron a renoncé cette semaine à une visite officielle à Belgrade en raison de la crise sociale et des violentes manifestations dans son pays.

Vos commentaires