En ce moment
 

Ligue des champions: les "Baby Blues" de Chelsea et Michy Batshuayi menacés d'une sortie précoce

Ligue des champions: les
©Belga

Couvée par l'entraîneur Frank Lampard mais moins rayonnante, la classe biberon de Chelsea joue son avenir en Ligue des champions mardi contre Lille (20h00 GMT): les "Baby Blues" doivent grandir et donner raison au club d'avoir misé sur eux, en dépit d'un mercato d'hiver désormais accessible.

Un peu contre toute attente, Lampard a réussi, en faisant confiance aux jeunes formés au club (Tomori, Mount, Abraham, Hudson-Odoi...), à rivaliser en Championnat d'Angleterre. Pas avec l'intouchable leader Liverpool, mais au moins avec Manchester City et Leicester pour le podium.

Démarré aussi sur la pointe des pieds, avec une défaite contre Valence à Stamford Bridge (1-0), le parcours en C1 a lui aussi fait mûrir l'équipe, notamment la victoire à l'arraché à Amsterdam (1-0) suivie d'un match retour d'anthologie quinze jours plus tard (4-4, après avoir été mené 1-4).

Mais le soufflé est un peu retombé ces dernière semaines à mesure que s'installait une usure physique et mentale qui a provoqué trois défaites en quatre journées en championnat. Et en C1, tout va se jouer sur l'ultime journée dans le groupe H.

"Dans le football, la clé est d'être chirurgical dans les deux surfaces et en ce moment on n'est suffisamment fort dans aucune des deux", a admis le capitaine Cesar Azpilicueta. "Mardi, nous aurons une finale à jouer, c'est déjà comme un match éliminatoire pour nous. On doit gagner pour se qualifier", a-t-il ajouté.

Ce passage à vide indique peut-être que les Blues ont besoin de sang neuf, les prestations de certains remplaçants comme Olivier Giroud ou Pedro n'ayant pas convaincu.

Avec un billet pour les huitièmes de la C1 en poche, Chelsea aurait davantage d'arguments financiers et sportifs pour recruter cet hiver... une possibilité désormais ouverte après la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) d'alléger la sanction d'interdiction de recrutement infligée au club pour infraction sur les transferts de mineurs.

Péché de jeunesse 

Une qualification pour la phase à élimination directe offrirait aussi pour la suite de la saison des matches plus relevés pour mobiliser l'effectif et continuer à faire progresser les jeunes que si Chelsea était reversé en Ligue Europa, compétition dont il est le tenant du titre.

Malheureusement pour les Blues, le nul concédé tardivement (82e) à Valence (2-2) il y a quinze jours ressemble à un péché de jeunesse.

À 2-1, les Anglais étaient virtuellement qualifiés avec trois points d'avance et une différence de buts particulière favorable. Avec le nul, ils sont à égalité de points (8) et Valence a la différence de buts particulière de son côté.

En battant les Nordistes, les Londoniens seraient assurés de doubler Valence ou l'Ajax, qui a actuellement 10 points. Un nul pourrait suffire, à condition que Valence perde à Amsterdam contre les Néerlandais, qui l'avaient emporté 3-0 à Mestalla.

Gros avantage pour Chelsea: Lille n'a plus rien à espérer de ce match et a clairement admis qu'il avait d'autres priorités.

Avec un point pris en cinq matches, Lille aura connu un parcours difficile en C1, mesurant ce qui le sépare du haut niveau européen, notamment en termes d'efficacité, avec 3 buts marqués seulement et 12 encaissés.

"On sait tous que la priorité est le match de vendredi contre Montpellier, il n'y a pas de honte à le dire", a assumé l'entraîneur Christophe Galtier, qui a lui aussi l'occasion de faire briller ses jeunes mardi.

Vos commentaires