En ce moment
 

Voici les réactions d'un joueur et de l'entraîneur du Bayern après l'énorme boulette de leur gardien

Effondré, le gardien du Bayern Munich Sven Ulreich avoue qu'il ne "s'explique pas" son énorme boulette face au Real qui a contribué mardi soir à l'élimination de son équipe de la Ligue des champions à Madrid. L'image du malheureux gardien, assis totalement seul au milieu de la pelouse après la fin du match, a ensuite fait le tour des réseaux sociaux.

Au nom de ses coéquipiers, Javi Martinez a rapidement répondu sur le même réseau: "Tu as si souvent sauvé notre peau".

Son entraîneur Jupp Heynckes s'est lui aussi refusé à l'accabler, et a fait partager la responsabilité de ce but "cadeau" à Corentin Tolisso, qui a mis en danger son gardien par une passe en retrait "qu'il n'aurait pas dû faire", selon le coach.

"Sven a fait une saison formidable, a dit Heynckes: il a seulement eu un trou noir. Il voulait prendre la balle à la main, il s'est rendu compte que ce n'était pas possible, il s'est emmêlé. C'est douloureux pour lui et pour mon équipe".

Fébrile en septembre lorsqu'il a dû prendre la succession de Manuel Neuer blessé, Ulreich s'est bonifié tout au long de la saison, au point que certains experts parlaient de lui ces derniers jours pour une nomination de dernière minute dans la liste du sélectionneur national Joachim Löw pour le Mondial en Russie.

Vos commentaires