Accueil Sport Tous les Sports Autres Sports

Ski alpin: Mikaela Shiffrin insatiable, gagne le géant de Semmering

L'Américaine Mikaela Shiffrin, reine du ski aux quatre gros globes de cristal, a poursuivi son début de saison de Coupe du monde hors norme avec une quatrième victoire dans une troisième discipline différente mardi sur le géant de Semmering (Autriche).

A seulement 27 ans, Shiffrin a ainsi validé un 78e succès en Coupe du monde et se rapproche du record féminin de sa compatriote Lindsey Vonn (82 succès), qu'elle peut envisager en 2023, et du record absolu du Suédois Ingemar Stenmark (86).

Meilleur temps de la première manche avec plus de 70 centièmes de seconde d'avance sur la concurrence, l'Américaine a pu se montrer moins à l'aise sur le second tracé (5e temps) tout en conservant 13 centièmes d'avance sur la Slovaque Petra Vlhova et 31 centièmes sur l'Italienne Marta Bassino.

En vue sur la piste autrichienne, Tessa Worley a réussi deux passages probants pour terminer 4e (à 48/100) et se rapprocher de son premier podium de la saison. Un bon signe pour la Française à un peu plus d'un mois des Mondiaux de Courchevel/Méribel (6-19 février).

"C'est plutôt une bonne journée, je suis satisfaite. Ça a été une course à l'engagement, il fallait oser des lignes. Ça +secouait les chaussettes+, comme on dit. J'ai été bien malade après Saint-Moritz (il y a dix jours, NDLR), avec l'enchaînement des voyages, des courses, j'ai eu une belle bronchite. J'ai coupé plutôt que de m'entraîner. J'avais besoin de fraîcheur, je me sens bien mieux", a commenté Worley.

- "Ma forme est bonne" -

Shiffrin, avec une 15e victoire en géant sur le circuit mondial, revient sur Worley (16), meilleure skieuse en activité dans la discipline et deuxième de tous les temps derrière la Suissesse Vreni Schneider (20).

Mais c'est un autre record, le plus emblématique du ski alpin, que Shiffrin menace dès cette saison: les 82 succès de l'Américaine Lindsey Vonn.

Un peu moins gloutonne depuis trois ans que lors de ses trois saisons folles de 2017 à 2019, Shiffrin a retrouvé cet hiver un rythme de succès démentiel. Après dix départs, elle compte déjà quatre victoires réparties sur trois disciplines différentes (deux en slalom à Levi, une en super-G à Saint-Moritz et, depuis mardi, une en géant à Semmering).

Au tiers de la saison, elle possède une marge confortable de 205 points d'avance au classement général sur l'Italienne Sofia Goggia, pas alignée à Semmering.

"Ce n'est jamais évident de débuter un enchaînement de trois courses, là je vois que ma forme est bonne et que je suis capable de mettre l'intensité nécessaire. Je me suis très bien sentie aujourd'hui, la seconde manche a été difficile à maîtriser, mais c'est un plaisir de skier ici", s'est réjouie Shiffrin au micro de la Fédération internationale de ski (FIS).

Dès mercredi, elle aura l'occasion de récidiver avec un nouveau géant dans la station autrichienne, avant un slalom jeudi, dernière course en 2022.

Sur cette course reprogrammée après l'annulation du géant d'ouverture de Sölden (Autriche), la concurrence a toutefois rappelé qu'elle était prête. Petra Vlhova et Marta Bassino, en tête du classement de la discipline, ont particulièrement impressionné sur le second tracé, au contraire de la championne olympique suédoise Sara Hector (8e).

Coralie Frasse-Sombet a terminé 11e (à 2 sec 03), Clara Direz 22e (à 3 sec 41) et Romane Miradoli 28e (à 4 sec 34).

À la une

Sélectionné pour vous