En ce moment
 

Spa-Francorchamps: très ému, Charles Leclerc dédie sa première victoire à Anthoine Hubert (photos)

Spa-Francorchamps: très ému, Charles Leclerc dédie sa première victoire à Anthoine Hubert (photos)
©Belga

Charles Leclerc (Ferrari), qui a remporté sa première victoire en F1 dimanche lors du Grand Prix de Belgique, a estimé qu'il était difficile de profiter de cette journée après la mort d'Anthoine Hubert lors d'une course de F2 sur ce même circuit la veille.

"C'est très difficile de profiter de cette première victoire", a confié le jeune Monégasque, ajoutant que "c'était une journée très triste hier (samedi)".

Mais "c'est un rêve d'enfance qui se réalise", a-t-il ajouté, alors qu'il effectue à 21 ans, sa première saison pour l'écurie italienne, l'une des plus titrées de l'histoire de la discipline.

"Perdre Anthoine hier m'a ramené en 2005 lorsque, pour mon premier championnat de France, il y a avait lui, Esteban (Ocon), Pierre (Gasly) et nous étions quatre ados rêvant de F1", s'est-il remémoré. "Donc c'est difficile d'en profiter aujourd'hui, mais dans quelques semaines je réaliserai ce qui est arrivé aujourd'hui".

"Pour moi, c'est la première fois où je me retrouve dans la situation où on perd quelqu'un et il faut ensuite courir le lendemain. Mais vous abaissez votre visière et vous y allez", a-t-il confié.

Interrogé sur ce qui pourrait être fait pour améliorer davantage la sécurité en compétition automobile, Leclerc a salué le travail effectué ces 20 dernières années par la Fédération internationale de l'automobile (FIA). "Il faut continuer dans cette direction".

Le pilote Ferrari a résisté dans les derniers tours de la course au retour de la Mercedes du quintuple champion du monde Lewis Hamilton, le Britannique échouant à moins d'une seconde sur la ligne d'arrivée.


 
 
 

"Un approche différente"

"A la fin, je regardais mes rétroviseurs et mon ingénieur de course me donnait l'écart avec Lewis. Il allait très vite et avec un tour de plus cela aurait été difficile de le garder derrière", a-t-il jugé.

"Ce n'est pas la première fois que je mène une course et que je suis poursuivi par quelqu'un qui va plus vite. Mais, dans ce cas, j'essaie de faire ce que je dois faire et terminer la course", a précisé Leclerc, ajoutant que "mes pneus arrières se sont dégradés assez rapidement" permettant à Hamilton de revenir sur lui.

Après avoir perdu en début de saison sur incident mécanique le GP de Bahrein alors qu'il avait course quasiment gagnée, le Monégasque aura du attendre la 13e course de l'année pour remporter sa première victoire en F1.

Parti en pole position sur la grille, il a attribué ses meilleures performances récemment en qualifications à "une approche différente", sans toutefois préciser laquelle. Il s'est aussi rapproché dimanche de son coéquipier Sebastian Vettel au classement provisoire du championnat du monde, occupant la 5e place avec 157 points pour 169 à l'Allemand, loin toutefois derrière Hamilton (268).

"J'ai la voiture et l'équipe pour me battre pour le championnat du monde et, même si j'ai encore beaucoup à apprendre, je suis prêt. Sinon, je ne serais pas dans la voiture dans laquelle je suis aujourd'hui", a-t-il affirmé.

La prochaine course se disputera dimanche prochain à Monza en Italie, devant un public tout acquis à sa cause --il s'exprime aussi facilement en Italien qu'en Français-- et à celle de Ferrari.


 

Vos commentaires