En ce moment
 

Le coup de grâce: après avoir humilié son écurie, Oscar Piastri aurait signé dans une équipe concurrente

Le coup de grâce: après avoir humilié son écurie, Oscar Piastri aurait signé dans une équipe concurrente
©AFP
 
Piastri
 

Le sport automobile peut être terrible, sur et en dehors des circuits. Comme nous vous le relations, l'écurie Alpine a été humiliée sur les réseaux sociaux par un de ses propres pilotes.

L'Australien Oscar Piastri est l'un des espoirs les plus prometteurs du monde du sport auto. Le pilote fait partie du programme des espoirs de l'écurie Alpine et cette dernière comptait le mettre au volant de sa voiture pour la saison prochaine. C'est ce que l'écurie française a communiqué sur ses différentes plates-formes. 

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

L'Australien avait alors démenti dans la foulée en assurant qu'il n'avait aucun accord avec son employeur pour rouler avec lui la saison prochaine en F1. "Je ne piloterai pas pour eux", avait assuré le pilote dans un message très dur envers sa propre écurie. 

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

Depuis cet épisode, l'écurie Alpine est la risée des réseaux sociaux. De nombreuses équipes se sont moquées de la communication totalement bancale des Français et la risée s'est étendue à d'autres sports, comme le cyclisme avec l'équipe belge Quick-Step, mais aussi des entreprises comme Ryanair qui ont plaisanté sur le sujet.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

"Des nouvelles excitantes sur les transferts vont arriver. Pouvez-vous deviner de qui il s'agit ? (et non, ce n'est pas Oscar Piastri)", a écrit l'équipe belge.

Deux jours après ces déclarations, le quotidien espagnol Marca rapporte que Piastri aurait signé un pré contrat pour rouler chez... McLaren ! L'ennemi juré d'Alpine. 

Les deux équipes sont des concurrentes directes dans le milieu de tableau où elles se disputent la 4e place du championnat des constructeurs. 

Toujours selon Marca, Piastri était déçu de ne pas avoir de baquet pour la saison 2022 et avait peur de connaître la même désillusion pour la saison prochaine. Sans un signe de la part d’Alpine, il a donc pris la décision de signer un précontrat avec une autre écurie, en l’occurrence McLaren.

Alpine, de son côté, s’accrocherait au fait qu’ils ont eu aussi un contrat signé avec Piastri pour la saison 2023, avec même une année supplémentaire en option. L’affaire pourrait donc se résoudre sur le terrain judiciaire.


 

Vos commentaires