En ce moment
 

Nadal, battu par Goffin: "David a livré un grand match et moi, je manquais d'énergie"

Nadal, battu par Goffin:

(Belga) L'Espagne a poussé un grand ouf de soulagement, samedi passé 1h00 du matin à Sydney, après sa victoire 2-1 à l'arraché contre la Belgique en quart de finale de l'ATP Cup. Et en particulier Rafael Nadal, le numéro 1 mondial. Le Majorquin, 33 ans, avait en effet mis son pays dans l'embarras en s'inclinant dans le deuxième simple contre David Goffin (ATP 11), mais il s'est rattrapé en double aux côtés de Pablo Carreno Busta.

"Ce furent probablement les pires conditions de jeu possibles pour nous aujourd'hui", a expliqué Rafael Nadal. "Il faisait très lourd et je ne comprends toujours pas pourquoi ils n'ont pas enclenché le ventilateur dans le premier set. Pour moi, c'est inexcusable. Nous étions dans la pire situation pour jouer ce quart de finale, arrivant très tard de Perth après avoir dû jouer jusqu'au dernier jour là-bas et devant digérer un décalage horaire pour affronter une équipe qui était ici (à Sydney, ndlr) depuis dix jours. J'ai vraiment souffert physiquement, à cause de cette humidité. Mais bon, à l'arrivée, nous sommes super heureux d'avoir gagné et demain est un autre jour. J'espère que nous réussirons à bien dormir pour être prêt à affronter l'Australie". Rafael Nadal, qui était invaincu depuis le début de l'ATP Cup, a toutefois aussi tenu à rendre hommage à David Goffin, qui l'a battu 6-4, 7-6 (7/3). "David a livré un grand match. Bien meilleur que moi. Il a fait énormément de choses remarquablement. Moi, je manquais un peu d'énergie. Je transpirais énormément. J'ai eu de grosses occasions à 4-3, 0-40. Mais il a très bien joué. Tout le monde connaît les qualités de David et je suis quelque part content pour lui, car c'est un chouette gars. Et puis, dans le double, cela a été difficile, car on ne parvenait pas à s'octroyer d'occasions de faire le break de tout le match. On y est finalement parvenu, sur la fin, et on a trouvé un moyen de gagner. C'est l'essentiel", a conclu Rafael Nadal. (Belga)

Vos commentaires