Accueil Sport Tous les Sports Tennis

Tennis: Sabalenka-Swiatek, duel pour le trône au Masters WTA

Montée sur le trône de N.1 mondiale en septembre, Aryna Sabalenka a les cartes en main pour s'y maintenir et résister à la menace Iga Swiatek, la seule en mesure de la déloger au Masters WTA, à Cancun (Mexique) à partir de dimanche.

La championne sortante, la Française Caroline Garcia, ne s'est pas qualifiée cette année pour le prestigieux rendez-vous réunissant les huit meilleures joueuses de la saison.

A leur arrivée dans la ville balnéaire mexicaine, fameuse pour ses longues plages de sable blanc aux eaux turquoises, où elles ont été accueillies au son de la musique traditionnelle de mariachis coiffés de sombreros, Sabalenka, forte en 2023 d'un premier sacre en Grand Chelem à l'Open d'Australie, plus une finale à l'US Open et deux demi-finales à Roland-Garros et Wimbledon, et Swiatek sont séparées par 630 points, à l'avantage de la Bélarusse (8425 contre 7795).

Un matelas relativement confortable, quand 1500 points, au maximum, sont en jeu.

Même si Swiatek venait à être couronnée dans le stade éphémère de Cancun, Sabalenka serait assurée de conserver la place de N.1 mondiale si elle y atteint la finale, même en perdant un de ses trois matches de poule.

Et même dans le scénario où la Bélarusse de 25 ans perdrait ses trois premiers matches, la Polonaise de 22 ans, restée N.1 mondiale 75 semaines avant la prise de pouvoir de Sabalenka, devrait soit se hisser en finale invaincue, soit être titrée pour se réinstaller sur le trône.

- Swiatek ouvre le bal -

Au tirage au sort, Sabalenka a hérité dans son groupe de la Kazakhe Elena Rybakina (N.4), de l'Américaine Jessica Pegula (N.5) et de la Grecque Maria Sakkari (N.9), invitée de dernière minute après le forfait de la Tchèque Karolina Muchova, blessée à un poignet.

Dans l'autre poule, sont réunies les trois autres lauréates en Grand Chelem millésime 2023 : Swiatek, sacrée pour la troisième fois à Roland-Garros, Coco Gauff (N.3), la jeune reine américaine de l'US Open, la Tchèque Marketa Vondrousova (N.6), gagnante surprise de Wimbledon. La Tunisienne Ons Jabeur (N.7) complète ce quatuor.

"Ce qui compte, ce n'est pas simplement de devenir N.1 mondiale, c'est de finir la saison au sommet et de le rester aussi longtemps que possible", se fixait pour objectif Sabalenka au cours de la récente tournée asiatique.

La forme du moment penche plutôt en faveur de sa rivale, quadruple lauréate en Grand Chelem, victorieuse à Pékin (WTA 1000) au début du mois, en battant Gauff au passage. D'autant que Sabalenka, en dépit d'une régularité nouvelle à très haut niveau, n'a plus soulevé de trophée depuis celui de Madrid en mai.

C'est Swiatek, puis Gauff, qui ouvriront le bal dimanche, opposées respectivement à Vondrousova et Jabeur.

À la une

Sélectionné pour vous