En ce moment
 

WTA Madrid - Sabalenka, sur l'abandon de Mertens : "Je frappais et elle ne bougeait plus"

WTA Madrid - Sabalenka, sur l'abandon de Mertens :
 
 

(Belga) "Je suis désolée que cela se soit passé ainsi et j'espère qu'elle se rétablira vite", a dit Aryna Sabalenka. La 7e joueuse mondiale aura connu un anniversaire un peu particulier ce mercredi soir à Madrid avec une victoire tronquée en quart de finale contre Elise Mertens (WTA 16). La Biélorusse, qui fêtait ses 23 ans, a en effet vu la Limbourgeoise, son ancienne partenaire de double, jeter l'éponge en raison d'une blessure à la cuisse gauche alors que le score était de 6-1, 4-0 en sa faveur.

"Au début, ce n'était pas évident de jouer contre elle", a-t-elle expliqué, "car elle variait beaucoup, avec des balles hautes, des slices, puis des frappes plus agressives. Mais dès que j'ai compris ce qu'elle cherchait à faire, je suis parvenue à mieux rentrer dans le court, à jouer de manière plus agressive, à mieux traverser la balle et frapper des coups plus lourds. Je dirais qu'après les premiers jeux, je l'ai un peu détruite et elle essayait de forcer par moments. Elle s'est mise à rater beaucoup et puis quelque chose s'est passé avec sa jambe. Je frappais et elle ne bougeait plus. J'espère qu'elle sera en mesure de jouer le prochain tournoi à Rome." Entre-temps, Aryna Sabalenka poursuit ses progrès sur la terre battue. Après une finale au tournoi WTA de Stuttgart, il y a dix jours contre Ashleigh Barty (WTA 1), la voilà désormais en demi-finale à Madrid, où elle rencontrera ce jeudi soir la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (WTA 41), 29 ans. Des résultats probants pour une joueuse qui n'était "pas fan" de la surface ocre. "Je suis vraiment contente de mon niveau de jeu et de ne plus ressentir que je ne sois pas capable jouer sur terre battue. Je commence même à aimer", a-t-elle souri. "J'ai travaillé très dur pour m'adapter et je suis heureuse de voir que cela porte ses fruits. Anastasia frappe également fort et elle a un grand service. Ce ne sera pas facile, mais je me réjouis de l'affronter. C'est intéressant de se mesurer à elle quand elle est en forme." (Belga)




 

Vos commentaires