Le jeune cycliste belge Antoine Demoitié décède après avoir été heurté par une moto lors de Gand-Wevelgem, l'enquête est ouverte

Le jeune cycliste belge Antoine Demoitié décède après avoir été heurté par une moto lors de Gand-Wevelgem, l'enquête est ouverte
 
 

Antoine Demoitié est décédé à l'âge de 25 ans des suites de ses blessures encourues lors d'une chute à Gand-Wevelgem, dimanche, selon les informations fournies par la gendarmerie du Nord-Pas-de-Calais, citée par l'AFP.

Le jeune coureur liégeois a chuté et a été heurté à la tête par une moto. L'accident a eu lieu à Sainte-Marie-Cappel (Nord), dans les Flandres françaises. Transporté dans un état grave au CHR de Lille, Antoine Demoitié y avait été admis aux soins intensifs. Il est décédé à l'hôpital. Antoine Demoitié avait rejoint Wanty-Groupe Gobert cette saison en provenance de la formation Wallonie-Bruxelles. Le Nandrinois avait terminé 2e du GP Zottegem et de la Handzame Classic l'an dernier remporté une étape du Circuit des Ardennes. Il avait remporté aussi le Tour du Finistère en 2013, comptant pour la Coupe de France. Il avait commencé le cyclisme à 14 ans, entamant sa carrière chez Lotto, passant ensuite dans les rangs de Idemasport-Biowanze pour une saison.

L'association des coureurs exige que "lumière soit faite"

L'association internationale des coureurs cyclistes (CPA/Cyclistes Professionnels Associés) a exprimé lundi sa grande émotion après le décès d'Antoine Demoitié et exigé que "la lumière soit faite sur les circonstances" de l'accident du Liégeois, percuté par une moto dimanche dans Gand-Wevelgem. "En ce moment de tristesse et de chagrin, nous ne voulons pas débattre mais nous éprouvons beaucoup de frustration", a déclaré le président du CPA, l'Italien Gianni Bugno. "Nous avons toujours soutenu que la sécurité des coureurs doit être en première place dans les discussions des différents acteurs du cyclisme". "A la dernière réunion du Conseil du cyclisme professionnel (CCP), nous avons spécifiquement demandé de communiquer rapidement les stratégies qui doivent être mises en oeuvre pour améliorer la sécurité pendant les courses", a ajouté le président du CPA. "Je ne veux accuser personne mais faire réfléchir sur la responsabilité de chacun de veiller à ce qu'il soit toujours maintenu un très haut niveau d'attention, de sensibilisation et de contrôle sur les normes de sécurité", conclut Bugno dans le communiqué du CPA.

L'UCI prête à coopérer pour enquêter sur les circonstances de l'accident

L'Union Cycliste Internationale (UCI) a de son côté réagi lundi au décès d'Antoine Demoitié. "L'Union Cycliste Internationale (UCI) est extrêmement triste d'apprendre le décès du coureur belge Antoine Demoitié de l'équipe Wanty-Groupe Gobert", peut-on lire sur son site internet. "Antoine nous manquera à tous", a déclaré le Président de l'UCI Brian Cookson. "Nos pensées vont à sa famille, ses amis et son équipe". La fédération internationale ajoute: "L'UCI se tient prête à coopérer avec toutes les autorités compétentes pour enquêter sur les circonstances de ce tragique incident".

Préparer le Ronde, penser à Demoitié

Sur les réseaux sociaux, à travers les nombreux hommages rendus à la mémoire d'Antoine Demoitié, plusieurs coureurs ont mis en cause le nombre de motos présentes sur les courses. Le peloton traumatisé par ce décès alors que se profile la 40e édition des Trois Jours de La Panne. Une course qui est une ultime préparation au Tour des Flandres.

Wanty renonce

De son côté, l'équipe Wanty ne sera pas au départ mardi des Trois Jours de La Panne après le décès du coureur belge Antoine Demoitié, mort à 25 ans après une chute dimanche dans Gand-Wevelgem, a annoncé la formation belge lundi. "Nous avons bien entendu toute la compréhension pour la décision de l'équipe de ne pas prendre le départ", a indiqué à l'agence Belga le commissaire de l'UCI Guy Dobbelaere. Le directeur sportif Hilaire Van der Schueren explique avoir pris la décision après s'être entretenu avec la famille du coureur décédé.




 

Vos commentaires