Accueil Actu Belgique Economie

Fin du démantèlement de l'ancienne centrale des Awirs à Flémalle

Après presque deux ans de chantier, l'ancienne centrale thermique des Awirs, à Flémalle (province de Liège), a été complètement démantelée, annonce mercredi Engie. Entamé en avril 2021, le chantier de démantèlement s'est achevé "comme prévu" fin décembre 2023, sans incident majeur à déplorer.

Depuis le 1er janvier 2024, le site est prêt à accueillir de nouvelles activités industrielles. "A court terme, il servira de lieu de stockage pendant la construction de la nouvelle centrale de Flémalle", précise Engie.

Cette centrale, en service depuis 1951, a produit de l'électricité jusqu'en août 2020, soit pendant plus 69 ans. Au plus fort de son activité, la centrale des Awirs a été la plus grande centrale thermique de Wallonie avec plus 650 MW de capacité installée. Elle a fonctionné au fuel, au gaz, au charbon et en 2005, une première mondiale, avec une unité 100% à la biomasse. Avec ses 75 MW, cette unité 4 fut longtemps la plus grande centrale à la biomasse de Wallonie et ce jusqu'à sa mise à l'arrêt définitif, en août 2020.

Le site a été entièrement dépollué début 2022. Plus de 120.000 tonnes de terres ont été extraites et transportées par voie fluviale vers un centre de retraitement spécialisé dans le port autonome de Liège. Une grande partie des terres, une fois assainie, soit 100.000 tonnes, ont été ramenées sur site. Par ailleurs, 98% des matériaux issus du démantèlement de la centrale ont été récupérés ou réutilisés.

À la une

Sélectionné pour vous