Accueil Actu Belgique Justice

Pourquoi a-t-il fallu 6 ans pour commencer le procès des attentats de Bruxelles?

Le 22 mars 2016, Bruxelles connait l'horreur. Deux attentats ont lieu à Maelbeek et Zaventem. Six ans plus tard, le procès débute le lundi 5 décembre. Comment expliquer que cette procédure prenne autant de temps ?

L’enquête des attentats de Bruxelles a duré trois bonnes années. Elle s’est clôturée en juin 2019, mais la justice est lente et le covid est également passé par là.

Il a fallu respecter les étapes qui conduisent à un procès d’assises : la comparution devant la Chambre du conseil, puis devant la chambre des mises en accusation. Ce sont ces instances qui doivent déterminer qui serait finalement jugé par un jury populaire. La liste définitive a été établie le 17 sept 2021, quelques jours après le début du procès des attentats de Paris.

Cinq accusés, dont Salah Abdeslam et Mohamed Abrini, aussi appelé l’homme au chapeau, sont communs aux deux procès. Avant d’entamer celui de Bruxelles, il fallait donc attendre la fin du procès de Paris. Il s’est terminé le 29 juin dernier.

La polémique des boxes 

Le procès de Bruxelles pouvait dès lors commencer en septembre au Justitia. Il s'agit du palais de justice créé pour l'occasion, dans les anciens bâtiments de l’OTAN à Evere. Mais c’était sans compter la polémique du box des accusés. Des cages en verre individuelles avaient été installées pour ces derniers. Les boxes ont été dénoncés par la défense.

Le 16 sept dernier, la présidente a ordonné le démontage des boxes. Elle a estimé qu’ils violaient les droits humains. Résultat : ce procès déjà tardif commence avec du retard, le 5 décembre. Les accusés comparaitront finalement dans un box unique avec un bandeau vitré en façade.

À la une

Sélectionné pour vous