Accueil Actu Belgique Politique

Grand Baromètre: le Vlaams Belang parti le mieux représenté à la Chambre, Alexander De Croo a du souci à se faire en Flandre

Si on votait demain, le Vlaams Belang serait le parti le mieux représenté à la Chambre. C'est l'un des résultats du grand baromètre IPSOS RTL INFO (sondage mené du 21 au 29 novembre, auprès de 2604 Belges représentatifs de la population). Le Vlaams Belang obtiendrait 7 parlementaires de plus qu'aux dernières élections.

Vlaams Belang (25 députés potentiellement) et N-VA (20 élus si on revotait demain), ensemble, occuperaient ainsi une majorité de sièges (45) au sein des députés néerlandophones de la Chambre (qui sont 89 au total).

Derrière les nationalistes, la deuxième force politique du pays serait socialiste, 34 sièges occupés. Puis les libéraux (22), 18 communistes, 16 écologistes, et 15 centristes.

La majorité Vivaldi confortable, au moment de l’installation du gouvernement, serait un peu plus étriquée, 80 sièges sur 150. Surtout plombée par le recul des libéraux flamands, d’écolo et du CD&V. Parmi les 7 partis du gouvernement fédéral, si on revotait demain, seuls les socialistes flamands de Vooruit et le MR obtiendraient davantage d’élu, par rapport à 2019.

Alexander De Croo a du souci à se faire en Flandre

Si le premier ministre reste parmi les personnalités préférées des Francophones (à égalité avec Sophie Wilmès), il a plusieurs raisons de s’inquiéter de notre sondage, surtout auprès des électeurs du Nord du pays.

Son parti est au plus bas, dans les sondages. Il a égalé son pire score dans toute l’histoire de notre Grand Baromètre, avec à peine 9,3% des voix. Il n’occuperait plus que 7 sièges à la chambre, si on revotait demain. L’un des plus petits partis de l’hémicycle, juste devant Les Engagés et Défi.

Le Premier Ministre est populaire chez les Francophones, mais n’a jamais été autant critiqué au Nord du pays. 4ème personnalité préférée des flamands, cela reste honorable mais c’est son pire classement depuis son accession au poste de chef de gouvernement.

La perte de confiance est forte, au Nord, vis-à-vis de son action comme premier ministre : il convainc désormais 38% des flamands, contre 48% au début de son mandat. A l’échelle de la Belgique, 33% des belges ont confiance dans son gouvernement.

À la une

Sélectionné pour vous